La plomberie brute de votre maison
Mai 18, 2015
débardeur en top
Elle transforme un débardeur en un joli top
Mai 19, 2015

Le tournevis

À manche régulier ou trapu… à pointe plate, Philips ou Robertson… à tige courte ou longue… à pointes fixes ou interchangeables… traditionnel ou électrique… ouf! Il peut être dur de s’y retrouver dans le monde des tournevis. Voici un tour d’horizon de cet outil indispensable.

Le tournevis à lames interchangeables

On a tous besoin d’un tournevis domestique pour les travaux d’usage général. Pour cette utilisation, un tournevis à lames interchangeables de bonne qualité sera idéal, et vous n’aurez peut-être jamais besoin de vous en procurer un autre, si ce n’est pour en disposer dans plusieurs endroits de votre résidence (dans la cuisine, dans l’établi au sous-sol, dans le garage, etc.).

Assurez-vous que le tournevis convoité contient des lames plates, cruciformes (Philips) et carrées (Robertson) et ce, en deux tailles pour chacune. Parfois, on retrouvera aussi un poinçon permettant de faire des trous dans le cuir ou tracer des marques dans le bois.

tournevis

Le système de maintien des lames

Certains tournevis sont pourvus d’une bague que l’on visse pour tenir la lame en place. Cette bague est un élément découvert, dans lequel le sable et les poussières peuvent s’infiltrer, risquant ainsi d’enrayer le mécanisme. Donc, bien qu’on trouve de très bons tournevis dans cette catégorie, des précautions sont nécessaire lors d’un usage extérieur. Assurez-vous que ces lames – dites « à ailettes » – seront faciles à remplacer si vous les perdez ou les endommagez.

Un autre système, dit « universel », consiste en un trou hexagonal dans lequel on enclenche la pointe. C’est simple et pratique, mais la pointe, enfoncée peu profondément, risque de sortir de son enclave (ex.: si la pointe reste coincée dans la vis) et vous pourriez la perdre.

Mais que ceci ne vous rebute pas : ce principe est très répandu, les pointes de rechange sont faciles à trouver, peu dispendieuses, offertes en plusieurs longueurs et dans une grande variété; vous pourrez par exemple vous procurer des pointes Torx (étoiles à six branches), fréquemment rencontrées dans les automobiles et électroménagers. Qui plus est, vos pointes pourront être utilisées avec un tournevis électrique ou une perceuse-tournevis.

Bien que les pointes hexagonales soient peu dispendieuses, méfiez-vous des ensembles réunissant plusieurs pointes : ces pointes de piètre qualité s’émousseront rapidement, en particulier les pointes de type « Robertson ». Ces dernières devraient idéalement être au carbure, pour résister à l’émoussement.

Le rangement des lames

Plusieurs tournevis à lames interchangeables ont un manche creux pour ranger les lames. Surveillez-en la solidité ainsi que le principe de fermeture : sur certains tournevis, le bouchon du manche se dévisse…donc vous ne pouvez pas forcer en tournant avec la paume de la main sur celui-ci.

D’autres présentent des compartiments de rangement sur le pourtour de l’outil, ce qui rend plus facile le choix et la manipulation des pointes. Ici aussi, surveillez-en la qualité et la solidité : il se peut que les compartiments s’usent et que les lames en sortent. De plus, vérifiez si le compartiment nuit à la manipulation du tournevis.

Enfin, les ensembles contenant une bonne quantité et variété de lames comprendront un boîtier de rangement qui rend celles-ci faciles à identifier et à accéder.

En bref : assurez-vous que le principe du changement de lame est pratique, simple d’utilisation, de qualité, qu’il ne risque pas de se détériorer, et que les mêmes qualités s’appliquent au rangement.

Le mécanisme à rochet

Présent sur quelques modèles, le mécanisme à rochet (cliquet) permet d’effectuer la contre-rotation nécessaire au vissage (le « couple »), sans que la lame ne quitte la vis. Tout comme pour les modèles à bague, on doit éviter son contact avec le sable et les poussières afin de préserver le mécanisme.

Comments are closed.