tapis circulaire multicolore
Bricoler ce joli tapis circulaire multicolore
Mai 16, 2015
Le tournevis
Mai 19, 2015

La plomberie brute de votre maison

Cette étape de la construction demande beaucoup de planification. Vous devez dresser la liste de tous les appareils à installer qui nécessitent une amenée d’eau et déterminer avec précision leur emplacement. La plomberie brute est constituée des réseaux de tuyauterie de drainage et d’alimentation se rendant jusqu’au point de raccordement des appareils sanitaires et électriques.

Légalement, vous pouvez effectuer vous-même les travaux de plomberie de votre résidence, mais vous devez respecter le code de plomberie en vigueur ainsi qu’un certain nombre de normes municipales ayant trait au branchement au réseau d’aqueduc, au matériau composant les tuyaux d’évacuation, etc. Avant le début des travaux, consultez les autorités municipales de votre localité. Faites aussi vérifier les travaux par un plombier certifié. Lorsque les murs et les plafonds seront finis, il sera trop tard pour corriger les erreurs, souvent lourdes de conséquences !

Si vous faites effectuer les travaux par un tiers, notre chronique vous permettra de veiller au grain.

Les matériaux composant la tuyauterie

Malgré toutes les recherches et les innovations dans le domaine des plastiques, le bon vieux cuivre demeure le matériau le plus utilisé pour les tuyaux d’amenée d’eau dans les résidences. Pour raccorder des tuyaux de cuivre, on doit cependant avoir recours à la soudure.

Le PEX, un nouveau venu dans le domaine de la plomberie, est de plus en plus utilisé pour les systèmes d’alimentation. D’une bonne résistance, il est évidemment plus flexible que le cuivre et s’assemble sans soudure.

Le réseau d’évacuation est constitué de conduits en ABS (acrylonitrile butadiène styrène), une matière plastique très rigide qui a remplacé la fonte autrefois utilisée pour le réseau d’évacuation. L’assemblage se fait avec une colle spécialement conçue pour ce matériau.

Nos experts en plomberie se feront un plaisir de vous conseiller dans le choix des matériaux et des outils.

Le plan de plomberie

Établissez un plan de plomberie selon la liste des appareils sanitaires (toilette, douche, lavabo, évier, robinet extérieur, etc.) et électriques (lessiveuse, lave-vaisselle, etc.) que vous prévoyez installer, y compris ceux que vous comptez ajouter dans un avenir plus ou moins rapproché. Ce plan est très important pour obtenir une estimation plus précise des coûts reliés aux travaux.

Le plan de plomberie comprend :

  • le système d’amenée d’eau;
  • le système de drainage des eaux sanitaires;
  • le système d’aération (les évents).

Le système d’amenée d’eau

L’eau arrive sous pression à votre résidence par un tuyau de 3/4 po de diamètre. C’est à celui-ci qu’est raccordé le robinet d’arrêt principal. Ce tuyau se divise en deux à l’entrée du chauffe-eau*, une conduite pour l’eau chaude et une autre pour l’eau froide. Ces deux tuyaux parcourront côte à côte tout le circuit qui les mènera aux différents appareils de la maison. Sur votre plan, situez le chauffe-eau au sous-sol, le plus près possible des principaux appareils (cuisine et salle de bain) de façon à réduire la longueur de la tuyauterie.

Le robinet d’arrêt du chauffe-eau

À l’entrée et à la sortie du chauffe-eau, un robinet d’arrêt doit être installé sur le tuyau de façon à ce que l’appareil puisse être facilement coupé du réseau en cas de besoin, entre autres pour l’entretien.

Les chambres d’air des robinets

Pour chaque robinet de la résidence, le système d’amenée doit également comprendre une colonne (chambre) d’air de 10 à 12 po installée verticalement au-dessus du tuyau d’alimentation et fermée par un capuchon. Elle empêchera les coups de bélier (cognements) causés par les variations de pression dans les tuyaux lors de l’ouverture et de la fermeture des robinets.

Le robinet d’arrêt des sanitaires

Les tuyaux d’alimentation (eau chaude et eau froide) de chaque sanitaire doivent être munis d’un robinet d’arrêt, qui permettra de couper l’eau uniquement pour l’appareil concerné en cas de besoin (réparation ou autre).

Le système de drainage des eaux sanitaires

La colonne de chute constitue le point central du système de canalisations servant au drainage des eaux usées. Les tuyaux de renvoi se déversent tous dans la colonne de chute, qui à son tour, rejette les eaux usées dans le tuyau d’égout souterrain qui mène à l’égout. La colonne de chute est un tuyau vertical de 3 po de diamètre qui traverse les étages de la maison du toit (au moins 6 po au-dessus) à la dalle de béton du sous-sol.

Le regard de nettoyage

La colonne de chute doit être munie d’un accès (au sous-sol) sous forme d’embranchement très court doté d’un couvercle fileté. Cet accès, qu’on appelle regard de nettoyage, sera utilisé en cas de problème, pour l’inspection ou pour le nettoyage des conduites de renvoi.

Le système d’aération ou les évents

La colonne de chute ne permettrait pas l’évacuation des déchets sans prise d’air. Imaginez une paille à boire que vous avez remplie d’eau. Tant que votre doigt bouche l’ouverture supérieure, l’eau ne peut pas s’échapper de la paille. Il en est de même pour le système d’évacuation. Chaque tuyau de renvoi est connecté à un canal d’aération branché à une prise d’air en circuit, dont l’ouverture principale est connectée à la colonne de chute dans sa partie supérieure.

La prise d’air permet en outre d’équilibrer la pression atmosphérique dans les tuyaux de façon à permettre aux siphons de faire leur travail. Ces derniers retiennent dans le tuyau de renvoi une petite quantité d’eau, qui sert de barrage aux gaz et aux mauvaises odeurs qui autrement remonteraient dans la maison. Les tuyaux de renvoi de tous les sanitaires sont munis d’un siphon, à l’exception des toilettes, dont le siphon est intégré.

Le système de tuyaux de votre maison se compare aisément au réseau de veines et de conduits d’un corps humain. On se rend compte de son importance lorsqu’elle nous fait défaut !

Comments are closed.