Jardinage

La culture des cornichons dans son jardin potager ou sa parcelle de terre

Beaucoup d’entre nous ont sûrement remarqué les énormes similitudes qu’il y a entre les concombres et les cornichons, à part peut-être leurs tailles. En réalité, il s’agit exactement des mêmes et uniques plantes, le Cucumis sativus. La différence réside uniquement en ce que les cornichons sont récoltés avant mûrissage. Le soin est ainsi laissé au jardinier d’avancer la récolte pour obtenir des cornichons ou d’attendre la maturation pour obtenir des concombres.

Avant de se lancer dans la culture des cornichons, il convient d’abord au jardinier d’acquérir les notions élémentaires sur la plante. De son nom scientifique Cucumis sativus, les cornichons sont des plantes herbacées de la famille des cucurbitacées et originaires d’Asie. Ce sont des concombres récoltés avant terme et sont consommés idéalement en tant que condiments, à savoir un assaisonnement pour relever le goût des plats.

Pour les préparer, le cuisinier frotte légèrement les cornichons avec un linge ou un essuie-tout afin d’enlever les petites pointes noires sur le corps et les met à dégorger quelques heures avec du gros sel. Il les met ensuite dans un bocal, les couvre de vinaigre blanc et les laisse à confire. Bien entendu, il est possible d’ajouter de l’estragon, des oignons, de l’ail, du laurier, du thym, du girofle et du poivre noir. Le condiment obtenu sert à accompagner les charcuteries, les viandes froides et les salades. Il existe cinq principales variétés de cornichons réputées pour leur qualité : le cornichon Fin de Meaux, le cornichon Vert Petit de Paris, le cornichon Délicatesse, le cornichon Amélioré de Bourbonne et le cornichon Colet F1.

La technique de culture des cornichons

Pour cultiver les cornichons, il convient d’aménager une partie du jardin à cet effet. Dans l’idéal, la culture se fera dans un emplacement dégagé et ensoleillé, les cornichons appréciant particulièrement la chaleur contrairement au froid. S’agissant des exigences de température, les cornichons sont des plantes qui s’épanouissent le mieux sous grande chaleur.

Pour un développement optimal des racines et une croissance normale de la plante, les phases d’ensemencement et de croissance doivent se dérouler entre 24 et 26°C. En d’autres termes, c’est une plante d’été. En dessous de 12°C, il ne faut espérer aucune culture viable. C’est aussi le cas à très forte température, à savoir au-dessus de 40°C et dans des climats trop humides. En ce qui concerne le sol, celui-ci doit avoir été préparé avant l’ensemencement. Un sol labouré et fertilisé avec de l’humus ou du fumier décomposé est recommandé. Cependant, il faut éviter d’utiliser de l’engrais concentré, ce qui n’est pas approprié. Les cornichons sont ensemencés au printemps, c’est-à-dire de mi-mars à mi-juin, pour espérer une récolte entre les mois de juin à octobre.

Le semis direct est la technique idéale à effectuer entre les mois de mai et de juin, bien que la plantation en serre est déjà possible dès le début du printemps. Pour ce faire, tracer sur le sol des lignes espacées de 1 m. Il faut ensuite planter des piquets métalliques ou en bois le long de ces lignes, qu’on doit espacer de 2 m. Installer ensuite un grillage type filet à ramer ou à grande maille haut de 1,50 m, où on attachera la tige de la plante à mesure qu’elle croît. Bien entendu, elle s’y accrochera également à l’aide de ses vrilles. Pour réaliser le semis, procéder selon la technique du poquet, c’est-à-dire en creusant des sillons rectilignes jusqu’à 3 cm au maximum pour y déposer quatre graines tous les 0,5 m.

Les cornichons sont au point quand ils atteignent une taille de 7 à 8 cm, soit 3 à 4 mois après le semis, et sont récoltés de préférence tôt le matin. Lorsque les plants ont deux à trois feuilles, on en sélectionne le meilleur à chaque poquet. Si on opte pour le semis en serre, il faut semer 4 graines par godet et garder une température minimum de 20°C. Repiquer 1 mois après les meilleurs plants sur un sol de culture, les plants espacés de 0,5 m les uns des autres, et procéder pour la suite comme ci-avant avec le semis direct à partir de l’étape de plantation des piquets métalliques ou en bois.

L’entretien de la culture de cornichons

Pour réaliser des cornichons de bonne qualité, il convient de procéder à une intervention particulière, le but étant de ramifier les tiges de la manière qui convient le mieux. Lorsque le cornichon a 5 feuilles, couper la tige principale juste après la 4 ??? feuille et procéder ainsi de façon raisonnable avec les nouvelles tiges qui apparaissent. Ensuite, quand les cornichons se forment, pincer avec les doigts sur la tige au-dessus de la feuille immédiatement après les légumes en cours de formation. Les cornichons ne mûriront pas tous à la même période, mais veiller à cueillir sans attendre ceux qui peuvent l’être.

Par ailleurs, les cornichons ont besoin d’un arrosage moyen en quantité, mais régulier, en milieu de journée. Il faut cependant éviter les éclaboussures d’eau sur les feuilles, étant donné que cela ouvre la porte à diverses maladies, telles que le mildiou et l’oïdium. Si les plantes sont déjà affectées, les traiter avec un fongicide à base de soufre. De même, utiliser un anti-puceron à base de pyrèthre pour remédier contre les attaques des pucerons noirs.

culture cornichon

Lire aussi :