Fabriquer un escalier en béton plein avec palier

L’escalier en béton plein et « sans nez » (le « nez » est le devant de la marche. « Sans nez » signifie que le nez ne se prolonge pas au-delà de la contremarche) est le plus facile à construire, car le coffrage est plus simple à réaliser. Cependant, il ne conviendra que pour quatre ou cinq marches maximum, incluant le palier. En effet, vous aurez compris que plus un escalier en béton plein comportera de marches, plus il sera haut, et plus il exigera de béton.

Dans le cas d’un escalier comportant plus de cinq marches, la base de celui-ci ne sera pas pleine : on installera une paillasse (feuille de contre-plaqué placée en pente sous les marches) servant de support au béton qui sera coulé, ainsi qu’un treillis d’armature pour solidifier le tout. Pour ce type d’escalier, il est préférable de recourir aux services de professionnels.

Enfin, une rampe devrait être envisagée si l’escalier comporte plus de deux marches (excluant le palier).

1.

1.1

Retirez un carré de pelouse sous la porte à laquelle l’escalier conduira, puis à l’aide d’un ruban à mesurer, mesurez la hauteur entre le sol ainsi découvert et le dessous du seuil de la porte. Enlevez 2,5 cm (1 po) à la mesure que vous venez de prendre, car le palier de l’escalier doit être plus bas que le seuil.

Si, par exemple, la hauteur entre le sol et le dessous du seuil est de 75 cm (29,5 po), vous calculerez donc : 75 – 2,5 = 72,5 cm (29,5 – 1 = 28,5 po).

1.2

La hauteur idéale des marches d’un escalier extérieur doit être comprise entre 16 et 18,5 cm (entre 6,3 et 7,28 po). Pour les besoins du calcul du nombre de marches, nous utiliserons 17 cm (6,7 po).

Divisez alors la hauteur prise au point 1.1 par 17 cm (ou 6,7 po) ce qui, en utilisant le même exemple que précédemment, vous donnerait : 72,5 ÷ 17 (ou 28,5 ÷ 6,7) = 4,25 marches. Bien sûr, vous ne pouvez pas fabriquer 4,25 marches, mais vous pouvez jouer sur la hauteur de celles-ci, au point suivant.

1.3

Divisez la hauteur de l’escalier, prise au point 1.1, par le nombre de marches (nombre arrondi à l’entier le plus près) obtenu au point 1.2, ce qui donnera la hauteur précise des marches. Dans le cas présent, vous devriez donc baser votre calcul sur quatre marches, mais nous allons aussi calculer pour cinq marches, afin de bien visualiser la différence.

Ainsi : 72,5 cm ÷ 4 marches = 18,12 cm (28,5 ÷ 4 = 7,13 po) alors que 72,5 cm ÷ 5 marches = 14,5 cm (28,5 ÷ 5 = 5,7 po). Comme vous le voyez, un escalier à cinq marches aurait une hauteur de marches inférieure à la norme minimale de 16 cm (6,3 po), ce qui confirme le choix de quatre marches.

La hauteur des marches sera donc de 18,12 cm (7,13 po), et vous aurez quatre marches. N’oubliez pas que c’est le palier qui fait office de quatrième marche (3 marches + 1 palier).

2.

2.1

Pour des raisons de sécurité et de commodité, le palier doit avoir au moins 40 cm (16 po) de plus que la largeur de la porte (8 po de chaque côté). Ainsi, si celle-ci mesure 91 cm (36 po), le palier devra avoir 131 cm (52 po) de large. Pour ce type d’escalier, les marches et le palier sont généralement de même largeur (la largeur des marches s’appelle « l’emmarchement »).

2.2

La profondeur, quant à elle, est la somme de la profondeur de chaque marche (aussi appelée « giron ») et de la profondeur du palier. Le giron doit être compris entre 25 et 30 cm (entre 9,84 et 11,81 po).

Vous pouvez jouer sur la profondeur en fonction de l’espace dont vous disposez, mais 28 cm (11 po) est le giron optimal.

La profondeur du palier est à votre discrétion, mais ce dernier doit avoir au moins 30 cm (12 po) de plus que la largeur de la porte lorsqu’elle est ouverte. À cette mesure minimale, ajoutez 5 cm (2 po) pour compenser l’épaisseur du bois servant de forme pour la contremarche. Si vous n’ajoutez pas 2 po, le palier aura seulement 10 po de plus que la largeur de la porte, et non 12 po.

Ainsi, dans l’exemple ci-dessus, la profondeur de la base (marches + palier) serait d’au moins : 3 marches × 28 cm de giron + 91 cm (largeur de la porte) + 30 cm + 5 cm = 210 cm (82,5 po).

La largeur et la profondeur de la base seront alors: 131 cm (52 po) × 210 cm (82,5 po).

3.

Pour éviter les erreurs, rien de tel que de dessiner un plan qui permettra de mieux visualiser l’ensemble.

Dessinez votre escalier de profil, avec les mesures de profondeur du palier et des marches, ainsi que la hauteur de celles-ci. Dessinez-le ensuite « en plongée » (vu de dessus) où vous ajouterez aussi les mesures de largeur. N’oubliez pas les 5 cm (2 po) ajoutés à la profondeur du palier au point précédent.

4.

Avant de fabriquer le coffrage, vous devrez retirer le reste de la pelouse puis niveler le terrain et ce, sur une surface de mêmes dimensions que la base calculée précédemment. Aussi, pour assurer la stabilité de l’escalier, ce dernier devra prendre appui sur des bases enracinées sous la ligne de gel.

4.1

Marquez les quatre coins de la surface avec de petits piquets, puis reliez-les entre eux avec une ficelle au niveau du sol afin de délimiter le pourtour de la base. Utilisez une équerre de charpentier pour vous assurer de positionner chaque piquet à 90 degrés par rapport à son voisin. Mesurez ensuite les diagonales (distance d’un piquet à son opposé) : si leurs longueurs sont les mêmes, la forme est d’équerre.

4.2

Découpez la pelouse avec le coupe-bordure, en suivant la ficelle. Enlevez la pelouse et nivelez la surface.

4.3

À l’aide d’une tarière, forez des trous de 15 cm (6 po) de diamètre et de 122 cm (48 po) de profondeur aux quatre coins de la surface, mais à 30 cm (12 po) des fondations de la maison et à 5 cm (2 po) du contour de la surface. Ajoutez des trous à tous les 91 à 122 cm (36 à 48 po) au besoin, afin de ne pas laisser plus de 122 cm (48 po) entre deux trous.

4.4

Dans notre exemple, les trous des quatre coins sont séparés d’environ 36 po sur la largeur et de 48 po sur la profondeur. Donc, inutile d’ajouter des trous sur la largeur, mais il faudra cependant ajouter des trous de chaque côté, à mi-chemin entre les trous existants, dans le sens de la profondeur.

4.5

Insérez des sonotubes (tubes à béton) dans les trous, puis glissez deux tiges d’armature dans chacun de ceux-ci, en les laissant sortir d’environ 15 cm (6 po).

4.6

Versez du béton dans les sonotubes, en vous assurant que les tiges sont relativement centrées. Le béton devra sécher 24 à 48 heures; pendant ce temps, vous pourrez réaliser le coffrage.

5.

5.1

Dessinez le profil de l’escalier sur une feuille de contre-plaqué de 2 cm (3/4 po) d’épaisseur en respectant les mesures que vous aviez inscrites sur votre plan (n’oubliez pas les 2 po ajoutés à la profondeur du palier).

5.2

Pour assurer l’égouttement de l’eau sur le palier, vous devez lui donner une pente de 3 mm aux 30 cm (1/8 po par pied). Dans notre exemple, le palier a une profondeur de 121 cm, soit quatre tranches de 30 cm, ce qui signifie que la pente devra avoir 12 mm (4 × 3 mm). Faites alors une marque à 12 mm au-dessus de la ligne du palier, du côté où celui-ci touche à la maison, et reliez cette marque au nez du palier. Rayez l’ancienne ligne, afin de ne pas la confondre avec la nouvelle.

Faites la même chose pour les marches. Puisque celles-ci ont environ 28 cm (11 po) donnez une pente de 3 mm (1/8 po).

5.3

Découpez la forme de l’escalier avec une scie sauteuse. Pour économiser du temps, vous pouvez placer deux feuilles de contre-plaqué l’une sur l’autre et les maintenir ensemble à l’aide de serre-joints : vous couperez alors les deux feuilles en même temps.

5.4

Maintenant, les contremarches : coupez de
s planches de 5 cm (2 po) d’épaisseur, dont la longueur et la largeur correspondent respectivement à la largeur de l’escalier (emmarchement) et à la hauteur des marches. Biseautez le bas de ces planches afin de permettre à la taloche de lisser le béton à proximité de la planche. Fixez ces planches aux deux côtés en contre-plaqué, découpés précédemment, avec des vis de 5 cm (2 po).

Note : pour plus de liberté de mouvement, construisez le coffrage dans un espace ouvert, et non à l’emplacement final de l’escalier. Vous le mettrez en place plus tard.

6.

6.1

Une fois les formes terminées, vous devez les solidifier. Au centre de chacune des planches des contremarches, vissez solidement un morceau de bois de 5 cm × 10 cm (2 po × 4 po) qui dépassera le haut de la planche de contremarche d’environ 15 cm (6 po). Coupez ensuite un morceau de bois de 2 po × 4 po d’une longueur suffisante pour relier toutes les pièces fixées aux contremarches et qui se rendra jusqu’au sol. Vissez ce morceau aux pièces des contremarches.

6.2

Découpez un morceau de carton-fibre goudronné (panneau isolant) qui aura la même hauteur et la même largeur que le dos du coffrage. Collez ce morceau au mur de fondation de la maison, à l’emplacement de l’escalier, à l’aide d’adhésif à construction. Ce panneau sert à absorber le mouvement dû au gel et au dégel, évitant ainsi d’endommager les fondations. Vous pouvez ensuite mettre le coffrage à son emplacement final; appuyez-le sur le panneau isolant.

6.3

Vissez des cales (pièces de 2 po × 4 po) à tous les 40 cm (16 po) l’une de l’autre de centre à centre, de chaque côté du coffrage (sur le contre-plaqué). Note : Assurez-vous que les vis ne dépassent pas du contre-plaqué, à l’intérieur, afin d’éviter que des pointes de vis ne demeurent prisonnières du béton.

Enfoncez un piquet dans le sol, vis-à-vis chacune des cales, à environ 18 à 24 po de celles-ci, selon la hauteur de l’escalier. Reliez ensuite chaque cale à son piquet, à l’aide de deux pièces de 2 po × 4 po, l’une posée horizontalement au sol et l’autre fixée à l’extrémité supérieure de la cale. Enfin, enfoncez un dernier piquet, sur lequel vous visserez la pièce de bois qui relie les cales des contremarches (que vous avez posé au point 6.1).

Note : vous pouvez utiliser des clous au lieu de vis, mais vous risquez moins d’endommager l’escalier lors du décoffrage si vous dévissez au lieu de déclouer. Si vous optez quand même pour des clous, utilisez des clous à double-tête : la première sert à arrêter le clou lorsque vous clouez, et la deuxième sert de prise, pour l’arracher avec un arrache-clous. Si vous utilisez des clous réguliers, alors prenez-les plus longs et ne les enfoncez pas complètement.

7.

7.1

L’escalier en béton plein… n’est pas toujours plein de béton : pour un escalier comptant plus d’une marche, en plus du palier, on doit remplir le coffrage de fragments de briques, de béton et/ou de roches, en s’assurant qu’ils demeurent à plus de 15 cm (6 po) des côtés du coffrage, du mur de fondation et des surfaces supérieures de l’escalier (marches et palier). Essayez de remplir les vides avec de plus petits fragments.

Attention : Avant de déposer ces matériaux dans le coffrage, estimez-en le volume, en les faisant transiter par une boîte en carton. Mesurez la hauteur, la largeur et la profondeur de la boîte, et calculez le volume de celle-ci (hauteur × largeur × profondeur). Remplissez la boîte à ras bord avec les matériaux de remplissage, puis mettez ces derniers dans le coffrage. Remplissez à nouveau la boîte avec le reste des matériaux, et ainsi de suite, jusqu’à ce que toute la blocaille ait transité par la boîte. Notez le nombre de boîtes que vous avez remplies, et multipliez par le volume de la boîte : vous obtiendrez le volume approximatif de matériaux de remplissage utilisé.

7.2

Calculez le volume de béton nécessaire à l’aide de la calculatrice de béton que vous trouverez sur ce site. Vous obtiendrez alors le volume pour un escalier plein à 100 % de béton. De ce volume, soustrayez celui des matériaux de remplissage, calculé au point précédent : vous obtiendrez une estimation du volume réel nécessaire. Pour chaque pied cube de béton, calculez 2 sacs de béton préparé.

7.3

Déposez des barres d’armature sur le remplissage (vis-à-vis du palier) à tous les 30 cm (12 po) et maintenez-les en place à l’aide des fragments ou de supports conçus spécialement pour cet usage. Assurez-vous que les barres sont à au moins 2,5 cm (1 po) de la surface du palier afin d’éviter la rouille.

7.4

Badigeonnez généreusement le bois à l’intérieur du coffrage avec de l’huile végétale (ou un agent démoulant) afin que le béton n’y adhère pas, puis arrosez le coffrage et le remplissage. Attention : ne pas mettre d’huile sur le panneau isolant ni sur les barres d’armature.

7.5

En suivant les instructions du fabricant, préparez la quantité de béton nécessaire au remplissage du volume calculé au point 7.2, puis versez-le dans le coffrage, jusqu’au niveau de la première marche. Étalez-le uniformément, travaillez-le avec une pelle ronde afin d’éliminer les poches d’air, arasez-le* (sur la marche seulement), ajoutez du béton dans les creux si nécessaire, puis arasez de nouveau. Frappez légèrement les côtés du coffrage et de la contremarche à l’aide d’un marteau, afin d’aider le béton à prendre sa place; par la même occasion, cela permet d’obtenir des parois plus lisses. Enfoncez une barre d’armature à 2,5 cm (1 po) sous la surface de la marche, et à environ 5 cm (2 po) du nez.

*Araser : mettre au niveau avec un morceau de bois bien droit, qui prend appui sur les formes.

7.6

Lissez le dessus de la marche avec une taloche, sans oublier de passer sous le rebord biseauté de la contremarche.

7.7

Coulez du béton jusqu’au niveau de la marche suivante en suivant les étapes 7.5 et 7.6, et ainsi de suite pour les autres marches et le palier.

7.8

Lorsque le béton commence à prendre (après une trentaine de minutes), glissez un fer à bordure sur les pourtours des marches et du palier, afin d’obtenir une belle finition, puis lissez à nouveau la surface afin de faire disparaître les marques du fer à bordure. Certains préféreront conserver ces marques; c’est à votre discrétion. Passez les poils raides d’un balai sur le dessus des marches et du palier afin de créer un motif antidérapant.

8.

8.1

Attendez quelques heures, le temps que le béton soit ferme au toucher* sur le dessus des marches, puis retirez le coffrage. Si vous avez utilisé des clous au lieu de vis, n’appuyez pas l’arrache-clous sur le béton : vous risqueriez de l’endommager.

8.2

Lissez les côtés de l’escalier avec la taloche, puis colmatez les trous avec du béton s’il y a lieu.

*Si vous attendez que le béton soit complètement sec pour décoffrer, vous risquez d’avoir plus de trous et de morceaux de béton collés au coffrage, et le colmatage sera plus apparent.

8.3

Attendez que le béton soit complètement sec (au moins 48 heures; dépend de la température et du climat) avant de marcher sur l’escalier et d’installer une rampe.

Entretien

Il est conseillé d’appliquer un produit imperméabilisant à tous les ans, afin d’empêcher l’eau de s’infiltrer dans le béton. Une peinture à béton pour l’extérieur contribuera aussi à prolonger la vie de l’ouvrage, mais n’est pas obligatoire.

Enfin, des produits destinés spécifiquement au nettoyage du béton vous permettront de retirer les contaminants, tels les produits de déglaçage, qui à long terme endommagent le béton.

Avec le bon équipement, votre volonté et vos bras, ce projet est à votre portée !

shares