Fixation, mode d’emploi

fixation bricolage

Accrocher votre tableau préféré au mur, installer des étagères murales, suspendre un lustre au plafond… Fixer est sans aucun doute le premier des travaux de bricolage mais il est parfois difficile de choisir la bonne fixation parmi la multitude de systèmes proposés…

Fixation; les précautions avant d’acheter

Le choix des fixations dépend :

1) du poids de l’objet à fixer.
– Pour les objets légers (moins de 10 kg), de simples crochets feront l’affaire.
– Pour les objets de plus de 10 kg, utilisez des vis et des chevilles.
Plus l’objet à fixer est lourd, plus le diamètre de la vis doit être grand. La vis détermine le diamètre de la cheville à utiliser.

2) de la charge appliquée.

3) des différents types de matériaux du support.
Veillez à adapter le type de cheville à la matière du support (brique pleine ou creuse, pierre naturelle, béton, plaque de plâtre…).

4) de la technique de fixation.

Les chevilles pour matériaux pleins

On entend par matériaux pleins : béton, brique pleine, pierre naturelle, parpaing plein, béton cellulaire, carreau de plâtre plein… Pour fixer durablement dans ces matériaux, vous pouvez utiliser 4 types de chevilles :

Pour les charges légères (moins de 10 kg) et moyennes (10 à 50 kg) :

  • Chevilles tubulaires en plastique : les plus courantes pour les charges légères.
  • Chevilles fendues en plastique ou nylon : du même type que les tubulaires mais l’écartement des ailettes assure un meilleur ancrage.
  • Chevilles à frapper : très faciles à utiliser, elles permettent une mise en place rapide.

Pour les charges lourdes (jusqu’à 400 kg) :

  • Chevilles à expansion : le plus souvent en acier, elles assurent un ancrage excellent par l’écartement de leurs ailettes.
  • Les chevilles pour matériaux creux : On entend par matériaux creux : hourdis, brique creuse, parpaing creux, plaque de plâtre, carreau de plâtre alvéolé, panneau de porte isoplane… Pour fixer efficacement dans du “creux”, vous pouvez utiliser 4 types de chevilles :

Pour les charges moyennes (10 à 50 kg) :

  • Chevilles à clouer :pour une pose rapide sans perçage, à l’aide d’un marteau.
  • Chevilles à visser : pour une pose rapide sans perçage, à l’aide d’un tournevis.
  • Chevilles plastique à expansion :lorsque vous vissez, la cheville remonte sur le filetage pour former un bourrelet qui bloque la vis.

Pour les charges lourdes (jusqu’à 400 kg) :

  • Chevilles métalliques à expansion : en vissant, la cheville prend une forme de “parapluie” pour se fixer solidement dans le support
  • Les chevilles multi-matériaux : elles se fixent indifféremment dans la plupart des matériaux creux ou pleins. Attention, pour la fixation de charges lourdes, préférez les chevilles adaptées au support.

La technique de fixation

L’assemblage efficace de matériaux entre eux est un problème que rencontre chaque bricoleur. De cet assembage dépendent la résistance et la fiabilité de la réalisation.

Deux principaux types d’assemblages s’offrent :

Les assemblages démontables (souvent provisoires) par :

– ligatures (fil, sangle)
– vis
– boulons

Les assemblages non démontables (souvent définitifs) par :
– clous
– rivets
– colles (soudures, ciments…

shares