Nos conseils pour créer une cave de vin

Créer une cave de vin

Créer une cave de vin  : structure de la cave :

Orientation : Une qualité première d’une cave est de subir peu de variations de température d’où le choix d’une cave enterrée ou d’une cave orientée vers le nord ou l’est.

Murs : De préférence en pierres mais tous les murs maçonnés sont satisfaisants.

Sol : Par tradition on aime bien la terre battue, l’idéal étant un sol en terre recouvert de gravillons.

Créer une cave de vin  : caractéristiques d’une bonne cave

Aération : Une bonne aération qui assure un renouvellement de l’air mais sans courant d’air. Elle évite les mauvaises odeurs et elle assure une régulation de l’humidité.

Température : Dans l’idéal, une cave doit avoir peu de différence de température tout au long de l’année (de 8 à 15 °C au maximum). Dans la pratique, des écarts plus importants sont supportés par le vin à condition que les variations de température ne soient pas brutales (il faut que la cave ait une bonne inertie thermique) : ces variations de température provoquent des dilatations et des contractions dans la bouteille ce qui entraîne une circulation d’air néfaste à la conservation.

A savoir : à moins de 8°C, le vin vieillit très lentement; à plus de 15°C, il vieillit trop vite et peut évoluer assez mal.

Humidité : une cave doit être humide avec un taux d’hygrométrie d’au moins 60 % (sinon les bouchons et les tonneaux se dessèchent et le vin s’oxyde) mais elle peut être supérieure et même atteindre 100 %. Seul inconvénient d’une forte humidité : les étiquettes qui moisissent et se décollent et, éventuellement, la prolifération de “vers du liège” entre le bouchon et la capsule.

Lumière : C’est un grand ennemi du vin. Elle augmente son potentiel d’oxydoréduction, c’est-à-dire qu’elle provoque un vieillissement trop rapide.

A savoir : le vin vieillit plus vite dans des bouteilles incolores que dans les bouteilles colorées. C’est pourquoi on réserve les bouteilles incolores aux vins blancs qui ne vieillissent pas ou (peu).

Ce qu’il faut aussi éviter

Les vibrations : Elles altères le vin. Lorsque la cave subit des vibrations provoquées par une rue ou une route, le train, le métro… il faut poser les casiers à vin sur des patins en caoutchouc qui absorbent les vibrations (“silent-blocs”).

Les odeurs : Le vin est très sensible aux odeurs étrangères et il les “fixe”, même à travers le bouchon. La règle est simple ne jamais entreposer dans la cave ce qui développe une odeur : les produits chimiques (essence, peinture, mazout…), les fruits et légumes qui peuvent pourrir ou qui ont une odeur forte (melon), les végétaux les fleurs (par exemple, les pieds de géraniums qu’on rentre l’hiver et qui dégagent une essence très forte).

Le rangement

Bouteilles couchées

Les bouteilles doivent être stockées couchées afin que le bouchon soit en permanence humidifié par le vin et conserve ainsi son étanchéité.

Rangements stables

Pour éviter tout risque de chute et de casse des bouteilles, un casier à bouteilles ne doit pas bouger. En général, on le fixe au mur.

  • Les casiers métalliques sont conçus pour assurer le rangement d’un grand nombre de bouteilles de façon stable sur des fils ondulés. Ils sont équipés de pattes de fixation murale.
  • Les étagères en résine de synthèses imputrescible et insensible à l’humidité sont plutôt destinées au coin cave dans le sous-sol de la maison.
  • Les casiers en polystyrène répondent bien aux conditions de conservation du vin. Ils sont isolant thermique et limitent les variations de température trop rapides, ils sont antivibrations. Ils protègent les bouteilles de la lumière dans une pièce qui n’est pas aussi sombre qu’une cave. Ces casiers sont pourvus de rainures et languettes d’assemblage des éléments entre eux.

Un coin cave dans un sous-sol avec deux rangements complémentaires pour le vin de consommation courante…

Les Accessoires

Mise en bouteille

Pour laver les bouteilles avant embouteillage : un goupillon en Nylon avec extrémité en éventail pour nettoyer le fond des bouteilles ou mieux, un lave-bouteilles rotatif avec des fils en inox.

Pour égoutter les bouteilles, un égouttoir en plastique pour 80 bouteilles, avec rigole de récupération d’eau.

Super tireuse et fût en châtaignier (L’Atelier du Vin). Pour tirer le vin du tonneau : une cannelle traditionnelle en bois ou une tireuses en plastique constituée d’une crosse avec arrêt automatique, d’un soufflet d’aspiration et d’un tuyau.

Le conseil de Mr.Bricolage Magazine : incliner la cannelle de 30° environ par rapport à la verticale afin d’éviter le moussage du vin.

Pour boucher les bouteilles

Des bouchons : selon la qualité et la longueur des bouchons, le vin peut se garder plus ou moins longtemps. Pour les vins à garder plus de 10 ans on choisit des bouchons cylindriques de bonne qualité et longs de 45 mm. Pour du vin à consommer rapidement, on se contente de bouchons coniques.

Une boucheusse : celle que nous avons choisie est équipée de 4 mors pour serrer le bouchon et rendre sa pénétration dans le goulot très facile.