Rénovation énergétique : plus de confort tout en économisant de l’énergie

Pour rendre la vie quotidienne plus facile et avoir une habitation dotée d’un confort optimal, il est nécessaire de prendre en compte des éléments suivants : une protection contre les influences thermiques ou acoustiques, un renouvellement naturel de l’air pour lutter contre l’étouffement à l’intérieur de la maison et un chauffage. Pour ce faire, un spécialiste va renseigner sur les étapes à suivre pour réussir à rendre une maison agréable à vivre.

En vue de réduire significativement la consommation d’énergie, jusqu’à 75%, il faut prendre en considération les critères ci-après : l’aération, le chauffage et l’isolation.

Les actions à mener au préalable

Utilisez l’outil « diagnostic gratuit » proposé par un professionnel pour permettre de déterminer les types de travaux requis pour réaliser les changements dans votre maison et pour faire un choix plus judicieux. Cette opération s’appelle l’identification de performance en énergie.

Phase 1 : la partie isolation

Isoler la toiture : Pour lutter contre la chaleur, il y a un choix entre une isolation interne et externe. A noter que la réalisation est plus difficile pour un aménagement que pour une nouvelle construction et qu’il est aussi conseillé de choisir la solution la plus avantageuse en termes de rapport entre les dépenses et la performance du dispositif.

Isolation des murs et du sol : sachant que l’isolation diffère une saison d’une autre et un étage d’un autre ainsi que d’un habitat à l’autre, il est fortement recommandé d’utiliser des barrières externes ou internes pour économiser. Par contre, pour le rez-de-chaussée, l’isolation est moins aisée lors de l’aménagement apportée à la maison. Elle est obligatoire pour une nouvelle construction, mais il est toujours utile de faire le bon choix en vue d’une rentabilité et d’un amortissement profitable.

Phase 2 : l’aération

Un quiz en ligne permet de tester si l’air est de bonne qualité ou non dans votre logement. Comme il est question de bien-être, la ventilation  mécanique est recommandée. Il est indispensable d’éviter un air impur et pollué. Pour cela, il faut surtout se munir d’équipements  correspondants à nos attentes : des VMC de derniers cris et réglables (automatiquement ou suivant l’hygromètre)  et à simple ou double flux. L’installation de VMC procure 12 à 25% de réduction en matière de dépenses.

Phase 3 : le matériel de chauffage

Pour une réduction pouvant aller jusqu’à 25% des dépenses ou pour garder une atmosphère appropriée, il est préférable d’opter pour une programmation. Son avantage est qu’elle convient à tout type de chauffage (chauffage électrique ou chauffage central) et lutte contre le gaspillage d’énergie. Son rôle consiste à maintenir la température recherchée par le biais du thermostat.

Néanmoins, optez pour les chauffages qui sont plus modernes et plus récents, comme le générateur de vapeur d’eau ou d’eau chaude parfois d’un autre fluide, servant de chauffage,  si vous projetez de remplacer le chauffage qui a fait son temps.

renovation energetique
renovation énergétique & confort