Aménager avec les rosiers

Aménager avec les rosiers

Surnommée la «Reine des fleurs», la rose a le pouvoir d’éblouir, d’enchanter. C’est pourquoi les rosiers deviennent des éléments vedettes dans une plate-bande ou un aménagement paysager. Comme il existe un grand nombre de cultivars, aux dimensions et aux fleurs diversifiées, il est important de bien connaître les caractéristiques propres à chaque famille de rosiers.

Généralement, les fleurs des rosiers se divisent en quatre groupes :

  • Simples : 4 à 8 pétales
  • Semi-doubles : de 8 à 14 pétales
  • Doubles : 20 à 30 pétales
  • Pleines : 30 pétales et plus

Selon la famille, elles sont solitaires ou regroupées en corymbes. Certaines variétés ont des floraisons remontantes (continuelles), d’autres fleurissent en succession alors que d’autres ont une floraison abondante au début de l’été suivie de floraisons intermittentes moins importantes le reste de la saison. Le parfum des fleurs varie énormément selon la variété.

Rosier hybride de thé

Les rosiers hybrides de thé ont un port érigé et buissonnant dont la hauteur peut varier de 90 à 125 cm (3 à 4 pi) de haut. Les grosses fleurs au parfum plus ou moins prononcé selon la variété sont principalement solitaires, mais quelques fois regroupées par trois sur la même tige.

Ce sont les hybrides de thé qui offrent la plus grande panoplie de couleurs lesquelles contrastent agréablement bien avec le feuillage reluisant vert foncé aux nouvelles pousses rougeâtres et presque toutes les variétés donnent d’excellentes fleurs à couper pour la confection de vos bouquets floraux.

Le port érigé des hybrides de thé peut donner un effet quelque peu rigide dans les aménagements et il serait peut-être préférable de les utiliser en arrière-plan sur fond de verdure ou en association avec des plantes d’apparence plus légère, comme des graminées par exemple.

Le point de greffe se doit d’être protégé en hiver dans les climats plus rigoureux.

Rosier floribunda

Issus de croisements entre les hybrides de thé et les polyanthas, ce sont les rosiers hybrides les plus résistants aux rigueurs hivernales et aux maladies.

Le port ramifié est plus compact et n’atteint pas plus de 60 à 90cm (2 à 3 pi) de haut. Très florifères, ils produisent des fleurs plus petites qui sont réunies en bouquets denses pouvant contenir jusqu’à 15 et même 18 fleurs. Le feuillage vert foncé et reluisant est abondant et fait un merveilleux arrière-plan aux fleurs abondantes.

Ils sont très faciles à intégrer dans l’aménagement grâce à leur port plus restreint et feront merveille dans les petites plates-bandes ensoleillées en association avec d’autres végétaux aux couleurs complémentaires.

Rosier grandiflora

Souvent confondus avec les hybrides de thé, ils diffèrent pourtant par leur hauteur pouvant atteindre plus de 150 cm (5 pi) et leurs tiges plus vigoureuses.

Les grandifloras sont issus de croisements entre les floribundas et les hybrides de thé combinant les meilleurs attributs de deux familles, plus particulièrement les fleurs qui sont plus grosses et réunies en bouquets denses aux extrémités des longues tiges. Selon plusieurs, ces caractéristiques en font le meilleur choix pour la fleur coupée.

Les rosiers grandifloras devraient définitivement être utilisés en arrière-plan à cause de leur hauteur excessive et, si la place le permet, faites-en des massifs de couleurs complémentaires.

De tous les rosiers de type hybride, ce sont les grandifloras qui sont les plus fragiles aux rigueurs hivernales. Une protection des plus complètes est donc requise dans les climats froids.

Rosier arbustif

Arbustif est un terme général pour désigner les rosiers de grande taille que l’on ne peut classifier de façon précise dans les autres catégories. Ils sont caractérisés par une croissance vigoureuse dont la hauteur peut varier de 1 à 2,5 m (3 à 8 pi) de haut, un port pouvant être érigé ou arqué selon la variété, un feuillage dense souvent résistant aux maladies et une fructification décorative et ornithologique.

Vous retrouverez deux types de floraison chez les rosiers arbustifs, celle à fleurs doubles ou semi-doubles qui sont magnifiques et celle à fleurs simples, souvent appelées églantiers, qui offrent un charme très champêtre. Pour la plupart, la floraison est très abondante au début de l’été suivie de petites floraisons sporadiques en été. Certaines variétés offrent une floraison plus constante tout l’été.

Comme la plupart des rosiers arbustifs sont vigoureux, il est impensable de les utiliser dans des endroits restreints, dans de petites plate-bandes par exemple, parce qu’ils auront vite fait de l’envahir. Par contre, ils feront d’excellentes haies libres et défensives avec leurs branches très épineuses ou encore ils égaieront à merveille, un fond de cour par exemple, si utilisés en arrière-plan.

Ces rosiers ne nécessitent qu’un minimum d’entretien et plusieurs variétés ne demandent aucune protection hivernale jusqu’en zone 2.

Rosier rustique

Cette nouvelle génération de rosiers nous provient principalement des fermes expérimentales d’Agriculture Canada. Elle est divisée en deux séries: Explorateur et Parkland.

Les ports sont très variables, car certains cultivars sont très compacts et n’atteignent que 60 cm (2 pi) de haut alors que d’autres, appelés sarmenteux ou grimpants, peuvent atteindre jusqu’à 3 m (10 pi) de haut.

Bien que certaines caractéristiques diffèrent selon les espèces, toutes offrent une abondance de belles fleurs aux couleurs vives contrastant avec l’abondant feuillage vert foncé et une excellente tolérance aux climats rigoureux.

La versatilité des rosiers rustiques dans les aménagements paysagers et leur facilité d’entretien contribuent à l’accroissement de leur popularité.

Rosier grimpant

Les rosiers grimpants hybrides sont très utiles pour masquer les éléments inesthétiques du jardin ou pour le jardinage vertical, car ils offrent une multitude de grandes fleurs doubles souvent parfumées, solitaires ou en petites grappes surmontant un feuillage abondant vert foncé.

Les tiges rigides (sarments) doivent être attachées à un support, une pergola par exemple, lorsqu’elles sont jeunes afin que le rosier développe une structure latérale qui portera les floraisons futures.

Comme le bois de l’année précédente, peu résistant aux rigueurs de l’hiver, porte les fleurs, une protection hivernale adéquate doit être pratiquée dans les climats froids.

Les rosiers grimpants rustiques offrent les mêmes avantages que les rosiers grimpants hybrides, mais la plupart ne nécessitent pas de protection hivernale jusqu’en zone 3. De plus, les fleurs sont plus abondantes, mais pas aussi pleines, et de courte durée.

Rosier couvre-sol

Les rosiers couvre-sols produisent de longs rameaux souples recouverts d’un luxuriant feuillage vert foncé sur lequel viennent contraster de magnifiques petites fleurs, et ce, durant toute la saison.

Leur croissance moyenne varie de 20 à 80 cm (8 à 30 po) de haut et leur port tapissant et dense combiné à un épandage de paillis empêche le développement des mauvaises herbes. La plupart sont résistants aux maladies et ne nécessitent pas de protection hivernale jusqu’en zone 4 et même 3.

On peut les utiliser pour délimiter et adoucir les bordures, cacher la base des plantes plus hautes, les laisser retomber d’un muret pour créer un effet de cascade ou dans un talus où le marcottage des tiges diminuera l’érosion du sol.

Rosier miniature

L’introduction de nouveaux cultivars de rosiers miniatures permet maintenant au jardinier ne possédant qu’un espace restreint de les adapter à leur aménagement. Leur port dense est buissonnant et compact et ne dépassera pas 5
0 cm (20 po) de haut pour les plus hautes variétés.

Le feuillage vert foncé et reluisant est plus petit que chez les autres familles de rosiers, mais il est très abondant. Les petites fleurs pleines regroupées en bouquets de 3 à 11 têtes sont peu parfumées, mais très jolies. Plusieurs variétés de rosiers miniatures ont des floraisons remontantes.

Principalement utilisés dans la culture en contenant, les rosiers miniatures feront aussi merveille dans les petites plates-bandes ensoleillées, en bordure d’une allée ou d’un muret ou comme haie basse. Ils sont de peu d’entretien et relativement rustique jusqu’en zone 4.

Rosier sur tige

Les rosiers greffés sur tige sont un excellent choix pour ajouter du relief au jardin. De type hybride ou de type rustique, ils sont tous greffés sur des tiges de 90 à 125 cm (3 à 4 pi) de haut. Prenez note que l’installation d’un tuteur est requise à la plantation.

Les rosiers sur tige de type hybride ajoutent de la splendeur à tous les aménagements, puisqu’ils offrent les mêmes grosses fleurs pleines que ceux au port buissonnant.

Si vous recherchez un effet vertical, choisissez les types hybrides de thé ou grandifloras pour leur port érigé. Si, par contre, vous préférez un effet globulaire, les types floribundas sauront satisfaire vos attentes.

Tous les rosiers sur tige de type hybride demandent une protection hivernale adéquate dans les climats rigoureux.

Les rosiers sur tige de type rustique sont parfaitement adaptés à ce style de culture et offrent une touche chaleureuse au jardin avec leur floraison abondante et souvent continue. Que vous recherchiez un effet globulaire, érigé ou retombant, vous trouverez une variété qui comblera vos besoins.

La plupart des rosiers sur tige de type rustique ne nécessitent aucune protection hivernale jusqu’en zone 3.

Dans un même aménagement, il est possible d’alterner les groupes de rosiers ou de les associer à des annuelles, des vivaces ou des arbustes. Il est donc important de porter une attention particulière au choix du coloris pour ne pas saboter l’image de votre élément vedette.

shares