Les bonnes pratiques pour l’arrosage e votre jardin

“On a soif !” Ce cri déchirant est celui auquel se rallient les jardins lorsque surgissent les premières chaleurs de l’été ! Et en prenant plus de recul, on voit bien que sans monoxyde de dihydrogène, aucune vie n’est possible. Le cri du jardin -et par extension, le nôtre- est bel et bien légitime ! Vous le savez certainement déjà si vous entretenez un jardin : il ne faut vraiment pas arroser à tort et à travers. Afin de vous y retrouver dans les différentes solutions d’arrosage du jardin, voici quelques conseils pour vous jeter à l’eau !

Quelques conseils d’arrosage

A quel moment arroser son jardin ?

Pendant l’été, le moment idéal pour arroser se situe en fin de journée. Cela permettra à vos plantes de se désaltérer à loisir, sans que la chaleur de la journée ne fasse s’évaporer de trop grandes quantités d’eau. La catastrophe survient lorsque l’arrosage est effectué en pleine journée : les gouttes d’eau déposées sur vos plantes contribuent grandement à un effet de loupe, brûlant les feuilles. Pour des arrosages ponctuels d’une plante en particulier, il est toujours possible de déposer de l’eau à son pied, tout en prenant soin de ne pas verser l’eau sur les feuilles.

Quelle quantité d’eau utiliser ?

Tout est affaire de régularité, de dosage et de justesse. L’eau a beau être l’une des principales sources de vie, en abuser n’est pas à proprement parler une bonne idée. Lorsque trop d’eau est déposée sur les plantes, cela provoque le pourrissement des racines. A l’inverse, peu ou pas d’eau sur les plantes et c’est le dépérissement assuré -mais le contraire serait tout à fait étonnant, n’est-ce pas ?-. Le bon vieux principe du 10 x 10 est là pour contrer cet état de fait, à savoir: 10 litres d’eau par mètre carré tous les 10 jours. Suivant la nature de votre terrain et sa capacité à retenir l’eau, il vous faudra adapter ce principe.

N’en oubliez pas pour autant d’accorder de l’attention aux plantes les plus jeunes: leur besoin en eau est plus élevé que les autres.

Pourquoi biner avant l’arrosage ?

Biner avant l’arrosage permet d’aérer les racines et de réduire l’évaporation de l’eau. Bien entendu, il n’est pas question de décaisser votre jardin ou d’entreprendre des travaux de terrassement autour de vos plantations ! Procédez avec minutie, sans biner trop profond afin de ne pas endommager les racines. Pour parfaire cette opération, rien ne vaut un bon paillage: autour du pied de vos plantations, déposez au sol un paillis ou autres végétaux séchés. Cette opération évitera la prolifération des mauvaises herbes et permettra au sol de rester correctement humide, tout en le protégeant des rayons du soleil.

Se tenir au courant des limitations des usages de l’eau.

Lors des périodes de sécheresse, il faut prendre connaissance des arrêtés préfectoraux en vigueur. Forcément, les besoins en eau augmentent drastiquement pendant l’été. Mais toutes les demandes risquent de ne pas être satisfaites. C’est à ce moment que sont mises en place des mesures pour limiter l’usage de l’eau: lavage de véhicules privés, remplissage de piscines, nettoyages de terrasses etc. Pour prendre connaissance des arrêtés préfectoraux, vous pouvez consulter le Point Situation Sécheresse, disponible sur le site du Ministère du Développement Durable.

Les différentes solutions d’arrosage

Les récupérateurs d’eau

Solution pratique et ultra-écologique par nature, les récupérateurs d’eau de pluie sont à placer à l’air libre, dans votre jardin. Vous n’aurez plus qu’à y puiser un peu d’eau pour entretenir votre jardin, une fois que la pluie l’aura rempli bien entendu !

Les pompes d’arrosage

Aujourd’hui, et à moins de vouloir donner dans le bucolique, il n’est plus tellement besoin d’aller chercher de l’eau au puit, le seau à la main ! Confiez cette tâche à une pompe d’arrosage ! Il vous suffit de la raccorder à un point d’eau, de l’armer, d’y raccorder votre tuyau d’arrosage et ensuite de la laisser faire le travail pour vous. Cette solution est efficace si vous avez un arrosage plutôt conséquent à réaliser.

Les programmateurs d’arrosage

Comme leur nom l’indique, les programmateurs d’arrosage vous permettront de définir à l’avance l’heure, la durée et la période à laquelle vous souhaitez arroser votre jardin. Bien entendu, un avantage sans pareil se dégage : vous pouvez partir pendant quelques temps l’esprit tranquille, puisque votre programmateur s’occupera de tout ! Plus concrètement, il vous suffira de raccorder le programmateur à votre robinet d’eau principal et de fixer, au bout de votre tuyau d’arrosage, un arroseur à grande portée, ou bien un système d’irrigation au goutte à goutte, afin de garantir une bonne répartition de l’eau dans votre jardin.

Un arrosoir, tout simplement !

Que vous ayez des plantes à arroser sur votre balcon, ou bien que la surface de votre jardin soit plus modeste, choisissez un arrosoir ! Cela reste la solution universelle et, surtout, la plus pratique lorsque vous devez vous occuper de surfaces plus réduites !

arrosage jardin