Assainir sa maison par les plantes antipollution!

Nos maisons sont envahies par des polluants de toutes sortes : émanations toxiques provenant des matériaux de nos meubles et sols ou des détergents utilisés pour le nettoyage, mais aussi résidus toxiques des huiles essentielles, fumée de cigarette, gaz carbonique, ondes magnétiques des portables, téléviseurs et four à micro-ondes, etc. Ces ennemis invisibles peuvent de leurs efforts conjugués provoquer maux de tête permanents, toux et assèchement des muqueuses, avec au final un risque de cancer accru.

Une méthode simple et efficace permet pourtant de se débarrasser de cette pollution d’intérieur : il s’agit des plantes antipollution, ou plantes dépolluantes.

Décoratives et souvent faciles d’entretien, elles permettent d’assainir et d’humidifier l’air de la maison. De plus, elles sont très nombreuses, avec des propriétés plus ou moins similaires. Cela vous laisse donc le choix, suivant vos préférences de décoration d’intérieur.

plantes
Quelques exemples de plantes dépolluantes

* Les cactus, décriés comme négatifs par le feng-shui et par Jacques Dutronc, ont néanmoins l’avantage d’absorber les ondes magnétiques. Demandant très peu d’entretien, il suffit d’en placer un près de votre télévision, micro-ondes ou écran d’ordinateur pour voir votre air ambiant s’améliorer. Pensez-y au bureau et constatez la diminution de votre stress.
* Le chlorophytum, excellent dépolluant, ré-humidifie l’air de votre maison et absorbe quasi totalement le formaldéhyde (ou formol) que l’on retrouve notamment dans le papier-peint, les colles, le contreplaqué, les tapis et moquettes, les apprêts pulvérisés sur les vêtements au pressing ou encore certains cosmétiques. A savoir, le formol est classé comme cancérogène et peut être à l’origine de sinusites et conjonctivites.
* Le ficus et l’aloe vera sont aussi très efficaces contre le formol.
* Le lierre, lui, vous débarrassera du benzène (présent dans les peintures, caoutchoucs, fumée de cigarette).
* Philodendron, azalée, fougère, dragon de Madagascar, palmier nain, anthurium… le choix est vaste et toutes ces plantes d’intérieur ne sont pas des plantes vertes.

Les orchidées vous éviteront les effets néfastes du xylène. Ce produit présent dans le caoutchouc, le cuir, les peintures, diluants et vernis peut entraîner de violent maux de tête, vertiges et pertes de mémoire.
Quant au chrysanthème, habituellement déposé sur les tombes, il a aussi sa place dans votre intérieur avec ses propriétés multiples. Il absorbe le formol, le benzène et l’ammoniac des produits dégraissants (liquide vaisselle, détergent sols) et des colorations pour cheveux. Il neutralise également les émanations toxiques des parfums d’ambiances et autres brûleurs d’encens et d’huiles essentielles qui ont pourtant l’air si inoffensifs.