Mille et une astuces

Parc pour bébé : modèles et caractéristiques

Quand bébé grandit, il est plus que désireux de mieux connaître son univers. En effet, pour lui, toutes les occasions sont bonnes pour explorer son environnement et il n’hésite pas à voyager dans toute la maison ! « Bout de chou, tu dois modérer ton entrain et pour commencer, tu découvriras tous les secrets de ton parc ! » Dans cet espace qui lui sera exclusivement réservé, notre petit ange pourra se familiariser avec ses jouets et avec son corps et il pourra découvrir toute une foule de petites choses et ce, en toute sécurité !

Qu’est ce qu’un parc pour bébé ?

Par définition, il s’agit d’une petite clôture basse et pliante qui forme une enceinte et dans laquelle les enfants en bas âge peuvent s’amuser en toute sécurité. Cet espace est bénéfique pour le développement de bébé. Il lui donne la possibilité de dans un espace clos qui est sécurisé et à la fois rassurant pour nos petits aventuriers en herbe. L’on peut laisser bébé y jouer à partir de 6 ou de 7 mois et c’est souvent dans le parc qu’il apprend la stature debout. Passés les 22 mois, l’enfant peut enfin sortir et partir à la découverte de plus grands espaces.

Attention, si le fait de placer bébé dans le parc peut soulager les parents, il est primordial de ne jamais laisser l’enfant seul dans cet espace : il doit être constamment sou surveillance.

 Le choix peut être effectué entre plusieurs modèles. Il y a les parcs en bois, ceux en plastique, ceux en filet, ceux qui sont pliables et ceux qui sont rigides. Devant cette grande diversité, il faut toutefois savoir que chaque modèle possède sont lot d’avantages et d’inconvénients.

Comment bien choisir le parc ?

Il est important de savoir que tous les produits de puéricultures (sans exception) sont soumis à des règlementations très sévères. Lorsque l’on sera amené à en faire l’acquisition, il est très important de bien vérifier que le matériel est estampillé NF 315 et qu’il comporte également la norme CE. Cela permettra d’acquérir l’assurance que les produits sont de bonne qualité et qu’ils assureront un confort et une sécurité optimale à nos petits bouts de chou.

Les différents types de parc

Le parc en en bois

Les parcs en bois sont les modèles les plus classiques. Ils sont généralement lourds et ils sont également plus onéreux que les autres modèles. Leur atout réside dans le fait qu’ils sont très robustes et qu’ils résistent vaillamment à l’usure du temps et qu’ils ont assurément plus d’allure.

Le parc en plastique

En ce qui concerne les  parcs en plastique, ils sont tous récents. Leurs principaux avantages sont qu’ils sont habituellement très légers et ils sont aussi abordables. Lorsque leur structure le permet (quand ils sont pliables), ils peuvent être transportés partout. Le gros inconvénient est qu’il ne résiste pas à l’usure du temps : le plastique se fragilise très rapidement surtout que le parc est un matériel qui est beaucoup sollicité.

Le parc à barreaux

Les côtés de ce modèle sont munis de barreaux. Ils sont les plus appréciés. Attention, leur écartement doit être strictement conforme aux normes et ne doit surtout pas excéder 6 ou 7 centimètres. Ils laisseront le loisir au petit d’admirer son univers et les parents quant à eux peuvent bien surveiller les petits loups sans se faire de soucis. Du côté pratique, le nettoyage des barreaux peut se faire avec facilité.

Le parc à filet

Les côtés qui sont en filet sont peu recommandés du fait de leur résistance qui est moindre par rapport à celle des barreaux. De plus, ils limitent l’horizon de l’enfant. Toujours du côté des inconvénients, le tissu du filet est assez difficile à nettoyer.

Les caractéristiques du parc

La structure

L’on hésite souvent à opter pour une charpente fixe ou pliable. La réponse se trouvera naturellement dans les différentes utilisations que l’on réserve au matériel. Les familles qui se déplacent fréquemment opteront pour un modèle pliable qui trouvera facilement sa place dans le coffre de la voiture mais attention, ce modèle sera sûrement plus fragile qu’un parc fixe.

Dans le cas où le parc est destiné à être placé de manière définitive à un endroit précis, le mieux est d’opter pour un modèle fixe qui résistera bien mieux à la fougue de nos galopins.

La stabilité

Celle-ci est liée au matériau avec lequel le parc est réalisé. Le bois est certainement le plus stable et cela est dû au fait qu’il est plus rigide et plus lourd que le plastique par exemple. Si l’on penche pour un parc qui est équipé de roulettes, il est important de vérifier qu’il est pourvu de freins et que ces derniers sont bien efficaces.

La hauteur des montants

Pendant les premiers mois, l’on n’aura certainement pas à se faire de soucis puisque bébé sera bien occupé par ses jouets et les différents coussins qui l’entourent. Mais à partir du neuvième mois, il commencera à vouloir se lever et se cramponnera certainement aux rebords du parc. La hauteur de ces derniers doit alors être telle qu’elle évite à ce que l’enfant ne passe par-dessus. Elle devra donc être au moins égale à 60 centimètres. Et il faudra faire très attention car bébé doit se sentir en sécurité mais non enfermé.

Le fond

Le parc peut être ou non pourvu de fond. Le choix se fera selon les exigences de chacun mais également selon le revêtement du sol ou le matériel sera installé. Par ailleurs, il faut savoir que les fonds sont souvent rembourrés, ce qui amortit bien les chocs en cas de chutes et permet de limiter les bobos. Certains fonds peuvent être réglables et s’adaptent à la taille de loulou : le parc peut alors faire office de couchette d’appoint lorsque le fond est en position haute. Attention, dans ce cas précis, il est impératif de prévoir un matelas qui sera correctement adapté au sommeil de l’enfant.

conseils choix parc bebe