Créer une haie fleurie

haie fleurie

Plante grimpante, la bignone se suffit à elle-même pour former une clôture fleurie, mais vous pouvez aussi l’associer à une haie d’arbustes persistants qu’elle égaiera de ses couleurs.

Une haie fleurie peut aussi être taillée au cordeau, la plupart des espèces supportant les deux coupes annuelles du printemps et de l’automne.

En plus de son abondante floraison blanche, l’oranger du Mexique apporte une note parfumée de très bon goût.

  • Voici sans doute la plus jolie haie que vous puissiez composer. Elle est, bien sûr, à classer parmi les haies libres car les tailles ne sont faites que pour nettoyer et provoquer la floraison de l’année suivante et maintenir les arbustes dans des proportions raisonnables. Evitez toutefois de planter une seule et même espèce. Faites plutôt varier les époques de floraison et les couleurs de façon à obtenir un spectacle permanent.
  • Dans les régions au climat tempéré, choisissez l’escallonia aux tons roses ou rouges, bien adapté aux bords de mer, l’abélia garni d’une multitude de petites fleurs blanches et roses, ou encore le ( Fuchsia magellanica) ” Riccartonii ” un grand classique de la Bretagne.
  • L’oranger du Mexique ( Choisya ternata) parfumera votre jardin tout l’été, tandis que le cognassier du Japon ( Chaenomeles japonica) est l’un des premiers à ouvrir ses corolles d’un rouge intense.
  • Pour l’automne, en situation bien abritée, plantez un arbre au poivre (Vitex agnus-castus). Il se pare à cette époque de l’année de longs épis terminaux dégageant un parfum poivré.
  • Enfin, n’oublions pas les rosiers paysages. Ils peuvent atteindre 1,50 m à 2 m de hauteur et sont en fleurs de juin jusqu’aux premières gelées.