Guide chaise : définition, types et entretien d’une chaise

Définition de la chaise : la chaise est un siège nanti de quatre pieds et d’un dossier mais dépourvu de repose-bras. elle est destinée à recevoir une seule personne. Cette pièce d’ameublement est présente dans quasiment toutes les pièces de la maison. Son côté confort doit être indiscutablement privilégié et le côté esthétique ne saurait être laissé pour compte.

Histoire de la chaise

La plus ancienne chaise date de l’époque des pharaons. Elle est réalisée en bois peint et est incrustée de diverses matières précieuses telles que l’ébène, l’ivoire ou les métaux rares. Leurs dossiers sont parfois incurvés et leurs piétements imitent les pattes d’animaux. Dans la Grèce Antique, les chaises sont élaborées dans des bois pliés et les dossiers sont fréquemment infléchis. Leur version portable est alors très courante et elle est exclusivement réservée aux femmes.

Pendant la même période à Rome, la chaise était destinée aux dignitaires de l’Empire. Le modèle le plus courant était alors une chaise pliante en forme de « X » sans dossier mais pourvue d’accoudoirs. Au Moyen Age, les bancs, les chaires et les tabourets volent la vedette à la chaise bien que celle-ci soit toujours le siège de prédilection des souverains. A partir de la Renaissance, la chaise cesse d’être un meuble de prestige et il devient une pièce utilisée par le « tout public ». Et jusqu’au seizième siècle, les chaises européennes ordinaires sont massives et lourdes.

En France les chaises ont plutôt des allures de fauteuils et la mode féminine étant au vertugadin, les créateurs sont alors inspirés pour créer les toutes premières véritables chaises à dossier et dépourvus de bras. Dans la première moitié du dix septième siècle, des garnitures viennent rehausser l’aspect du meuble, elles sont en cuir, en tapisserie, en soie ou en cannages et les pieds sont tournés et maintenus par des traverses en forme de « H » puis peu après en forme de « X ».

Au dix huitième siècle, le dossier est abaissé et l’assise est plus approfondie et les piètements ne sont plus reliés entre eux. Les cannages, et les bois peints ou dorés sont les plus utilisés. Aujourd’hui, la chaise a bien évolué. Plusieurs matières sont utilisées pour son élaboration et ce surprenant siège se fait le devoir d’adhérer à tous les styles.

guide chaise

Quelques types de chaises

Les chaises empilables

Ces chaises souvent en acier ou en PVC font partie des meubles de jardin. Comme leur nom le suggère fortement, ces modèles possèdent la particularité de pouvoir être empilés les uns sur les autres, cet aspect est appréciable pour les pique-niques en famille. Sous leurs apparentes simplicités, elles sont très robustes et assurent le confort minimal pour une balade en pleine nature.

La chaise de bar

Ce modèle est adapté aux salles à manger et cuisine de style américain. Se mariant avec des tables du même style, ces chaises prennent des allures de tabourets à la différence près qu’elles sont plus haut perchées et qu’elle sont munies d’un mini dossier. Ces spécimens sont souvent réalisés en acier pour adhérer totalement au style auquel ils adhèrent.

Les chaises hautes pour enfant

Pour assurer le confort des plus jeunes lorsqu’ils se mettent à table, les designers ont pensé à la chaise dans sa version haute. Cette chaise est souvent munie d’un plateau et les spécimens sont toujours étudiés pour assurer la sécurité des enfants.

Il est important de vérifier que le poupon est bien installé dans sa chaise et que cette dernière est bien stable et immobile. Dans le cas où le spécimen est équipé de roulette, il faut veiller à ce qu’il soit également doté de freins. Les modèles fixes quant à eux auront les pieds munis de patins.

Les chaises modernes

Ayant le même agencement de base que les chaises traditionnelles, ces modèles ont la structure entière en acier. Quand à leur assise, elle est complètement réalisée en bois. Ces types de siège sont destinés à des pièces décorées dans le style contemporain.

Entretenir sa chaise

Journellement, il est important d’épousseter les meubles. Cela évitera à la poussière et autres salissures volatiles de s’installer en épaisses couches sur les meubles. Les chaises en bois seront encaustiquées de temps en temps pour préserver leur beauté naturelle. Pour le nettoyage, un chiffon sec fait l’affaire. Pour les modèles en métal, le lavage se fait à l’aide d’une éponge imbibée d’eau. Il en est de même pour les modèles en PVC. Pour les modèles rembourrés, les différents revêtements seront traités selon leur nature. Les tissus et les fibres synthétiques se nettoient à l’eau tandis que le cuir nécessite un entretien plus rigoureux et dans ce cas, il est très important de se conformer aux directives et aux conseils du revendeur ou du fabricant.

Au-delà de ces divers nettoyages, il est possible de conférer une deuxième jeunesse à ces chaises en faisant quelques petits bricolages. Une chaise est déformée ou chancelante… Il est urgent de le consolider. Et il est possible de s’occuper soi-même d’un siège devenu bancal. Attention, avant de procéder aux différentes opérations, il est utile de s’assurer que des punaises ou autres gravillons ne se sont pas enfoncés sous un des pieds du siège. Il est également judicieux de vérifier l’ajustement des traverses et l’état du châssis qui doit être aussi droit qu’un « I ». Si tout est en ordre de ce côté, alors il est possible de choisir entre deux procédés.

Le premier est d’allonger le pied le plus court. Pour ce faire, un morceau de bois sera dimensionné et ensuite collé au dit pied. Le deuxième recours est de raccourcir le pied le plus long. Le surplus de longueur sera coupé à l’aide d’une scie dotée d’une lame très fine ou limée à l’aide d’une râpe. L’opération sera finalisée par un ponçage de cette surface affinée.