Installer un plancher chauffant

Un plancher chauffant consiste en un câble chauffant installé sur le plancher avant la pose du revêtement. Ce type d’installation peut se faire tant dans les constructions neuves que dans les constructions déjà existantes.

Le câble s’installe sur pratiquement toutes les surfaces : contreplaqué, béton lisse, céramique, membrane acoustique… On doit cependant toujours s’assurer auprès du fabricant du matériau de surface que son produit est compatible avec les planchers chauffants.

Il en va de même pour les revêtements. Tout s’installe : vinyle, céramique, plancher flottant, bois d’ingénierie…à condition de vérifier avec le fabricant que son produit est bel et bien compatible. Le tapis, quant à lui, ne s’installe que sur les planchers de béton (câbles enfouis dans le béton lors de la construction).

Note importante :

Le présent guide traite des systèmes de câble que l’on installe sur le plancher et non pas dans le béton. De plus, nous considérons que le câblage d’alimentation électrique est déjà en place entre la boîte de distribution électrique et le thermostat. Des conditions particulières s’appliquent dans le cas du branchement de plusieurs éléments chauffants à un même thermostat; dans un tel cas, veuillez vous référer aux instructions du fabricant. Notez que tout branchement électrique, dans la province de Québec, doit être réalisé par un maître électricien.

Pourquoi un plancher chauffant ?

Le but de cette installation va bien au-delà de simplement se « payer le luxe » d’avoir les pieds au chaud sur la céramique de la salle de bain : le plancher chauffant peut bel et bien servir de système de chauffage principal dans toute la résidence.

Les avantages sont nombreux :

  • Jusqu’à 28 % d’économie d’énergie
  • Chaleur mieux distribuée (donc meilleur confort)
  • Aucune poussière déplacée comparativement aux systèmes à air pulsé
  • Système non apparent (aucune plinthe au mur, ni bouche de chauffage)
  • Et bien sûr : pieds au chaud

Vous connaissez déjà ce fait : l’air chaud s’élève dans les airs. Seul l’air passant « par hasard » sur les plinthes électriques est chauffé, et plus on s’éloigne de celles-ci, moins la chaleur est ressentie…et la chaleur produite s’en va au plafond avant qu’on ait pu en sentir les bienfaits. Même chose au niveau de l’air pulsé : un ventilateur « pousse » la chaleur, qui monte au plafond, entraînant par la même occasion le déplacement de poussières.

Résultat ? Le maximum de chaleur est au plafond ou à proximité des plinthes, de sorte qu’on doit chauffer la pièce davantage pour qu’il y ait suffisamment de chaleur au niveau des occupants.

Le plancher chauffant, cependant, en raison de son principe, permet de diffuser la chaleur là où on en a besoin : juste au-dessus du sol…et partout dans la pièce. En effet, où que vous soyez, la chaleur est constante, puisque vous marchez sur la source de chaleur. De plus, quelle est la première partie du corps à ressentir le froid ? Les pieds. Nous le savons tous : si les pieds sont chauds…on ressent moins le besoin de chauffer. D’où économie d’énergie.

Prendre les mesures

Puisque les câbles sont livrés en longueurs pré-définies pour couvrir certaines surfaces, et ne peuvent être ni rallongés, ni coupés, la prise de mesure est donc un facteur crucial dans la réussite du projet.

Si la pièce est vide (ex. : résidence en construction) commencez par tracer directement sur le plancher, à l’aide d’un marqueur, les contours des meubles fixes, équipements sanitaires, armoires, électroménagers, etc. à leur emplacement exact.

Prenez ensuite l’ensemble des mesures directement dans la pièce et reportez-les sur une feuille quadrillée où vous tracerez le plan exact et à l’échelle de la pièce, avec ses meubles fixes et équipements sanitaires, électroménagers, etc. Prenez vos mesures deux fois afin d’en assurer l’exactitude.

Calculez la surface totale de la pièce (longueur × largeur). Soustrayez les surfaces où vous ne devriez pas installer les câbles chauffants : sous les comptoirs, baignoire, toilette… Soustrayez ensuite les surfaces où il est inutile d’installer des câbles : de chaque côté de la toilette, dans les garde-robes, sous les électroménagers… Ces surfaces pourront servir de zones-tampon pour placer le câble excédentaire s’il y a lieu.

Note : Il est déconseillé de déposer une carpette sur un plancher chauffant. Si vous prévoyez installer du câble chauffant dans le hall d’entrée de votre maison il vous faudra donc soustraire l’espace où vous prévoyez installer la ou les carpettes de l’entrée. Cela ne s’applique pas aux carpettes déposées temporairement lors du bain ou de la douche.

La longueur de câble chauffant nécessaire sera calculée en fonction de la surface de plancher restante. Rappelons que le câble n’est pas taillé à la longueur exacte : il est manufacturé en longueurs pré-établies. Vous devez donc commander une longueur égale ou inférieure à ce qui est nécessaire pour couvrir la surface calculée. Il est fortement suggéré d’apporter votre plan chez votre marchand.

Lorsque vous commandez le câble, vous devez connaître le type de pièce et de base de plancher sur lequel le système sera installé, afin de déterminer quel système de câble utiliser. Ces deux données ont aussi un effet direct sur la longueur des câbles, car l’espacement entre chaque passe de câbles peut aller de 4 cm (1 1/2 po) à 7,5 cm (3 po) selon le type de revêtement et de base de plancher (béton ou contreplaqué).

Déterminer le point de départ

Marquez l’endroit, sur le mur, où sera installé le thermostat : il doit être à un endroit accessible et à une hauteur convenable pour les occupants. Découpez ensuite un trou, à cet endroit, en prévision de l’installation d’une boîte de raccordement électrique standard de 5 cm × 10 cm (2 po × 4 po). Cependant, s’il s’agit d’une construction neuve, prévoyez plutôt, avant de fermer les murs, l’installation d’une boîte de 10 cm × 10 cm (4 po × 4 po) qui rendra le branchement plus facile (donne plus d’espace pour mettre les fils). L’ouverture du mur devant cette boîte demeurera toutefois de 5 cm × 10 cm. Vis-à-vis ce trou, au bas du mur (au niveau du plancher) percez un autre trou, de la taille de la plaque protectrice : le câble et la sonde passeront par ce trou pour rejoindre le thermostat.

Attention : à l’aide d’un détecteur approprié, assurez-vous qu’il n’y a pas de fils électriques qui passent dans le mur que vous découperez !

Faire un plan d’installation

Utilisez le plan à l’échelle que vous aviez fait afin de déterminer la surface à couvrir, et dessinez le plan d’installation des câbles, afin de déterminer  et comment passeront les câbles.

Attention : vous devez tenir compte des règles ci-dessous lorsque vous dessinez votre plan.

Étape 1

Déterminez l’emplacement de la sonde. Celle-ci sort par le trou pratiqué au bas du mur, et doit s’avancer de 30 à 60 cm (1 à 2 pi) dans la zone chauffée du plancher, afin de détecter les variations de température. Pour cette raison, la sonde ne doit pas être installée à un endroit ensoleillé, ni près du système d’air climatisé ni de toute source de chaleur (sécheuse, plinthe électrique, réfrigérateur, etc.) afin d’éviter les fausses lectures. La sonde doit être centrée entre deux câbles et ne doit chevaucher AUCUN câble chauffant.

Étape 2

Le départ du câble se situe au trou creusé au niveau du plancher.

Étape 3

Il existe deux types de câbles : à simple conducteur et à double conducteur. Le câble à simple conducteur doit former une « boucle »&nbsp
;: il part du branchement dans le mur, suit son tracé, puis doit revenir vers le branchement pour « boucler la boucle ». Il faut donc prévoir un « corridor de retour » facilement accessible au câble en fin de parcours, c’est-à-dire un espace d’environ 7,6 cm (3 po) longeant par exemple le mur. Le corridor de retour est délimité en bleu dans l’illustration.

Le câble à double conducteur, quant à lui, n’a pas besoin de boucler la boucle : il est donc inutile de lui prévoir un « corridor de retour ». Presque tous les câbles chauffants sont maintenant de type « double conducteur ».

Étape 4

Des distances minimales doivent être respectées entre le câble et certains éléments :

  • 5 cm (2 po) des murs
  • 13 à 25 mm (1/2 à 1 po) d’une porte-patio, d’une douche, de la marche d’une baignoire ou de la base d’un meuble fixe
  • 15 cm (6 po) d’un renvoi (toilette, douche)
  • 20 cm (8 po) d’un appareil de chauffage au plancher

À retenir : si votre câble est de type « simple conducteur», vous devez prévoir un espace additionnel de 7,6 cm (3 po) le long du mur ou des meubles fixes qu’il longera lors de son retour.

Afin d’assurer le respect de ces distances minimales lors de la pose du câble, tracez-en les contours directement sur le plancher, à l’aide d’un marqueur.

Étape 5

N’oubliez pas que le câble ne peut être coupé ni rallongé, et qu’il ne peut se chevaucher.

Étape 6

Les « ancrages » sur lesquels les câbles seront fixés à intervalles réguliers se nomment « gabarits ». On vous remettra des gabarits en plastique ou en métal, conçus spécifiquement pour le type de câble utilisé.

Étape 7

Les gabarits doivent être fixés sur la base de plancher. Sur du contreplaqué, les gabarits peuvent être agrafés ou vissés, tandis que sur le béton, ils peuvent être installés en utilisant du ruban adhésif à double-face (disponible auprès de certains manufacturiers), de la colle chaude ou encore des vis à béton autoforantes.

Étape 8

Des étiquettes sont collées sur les câbles; vous ne DEVEZ PAS les retirer, afin de respecter le code des installations électriques et pour identification future si nécessaire.

 

plancher chauffant

Préparer les lieux

Avant de déballer les câbles, vérifiez-en la résistance à l’aide d’un ohmètre ou d’un multimètre, puis vérifiez-en ensuite l’isolation à l’aide d’un mégohmètre,. Comparez les résultats obtenus avec les chiffres indiqués sur l’étiquette du câble, et prenez ces résultats en note. Si les résultats diffèrent, contactez votre marchand.

Le câble se termine par un bout non chauffant de 2,13 m ou 3 m (7 pi ou 10 pi, selon le modèle de câble) qui passera dans le mur, entre le thermostat et le plancher. Les sections chauffante et non chauffante sont raccordées par un joint mécanique, qui doit être installé au plancher, à proximité du trou que vous avez pratiqué dans le mur. Cependant, puisque le joint mécanique a un diamètre plus gros que celui du câble chauffant, vous devez creuser, sur le plancher, une cannelure d’environ 6 mm (1/4 po) de profondeur, afin d’éviter une dénivellation du revêtement.

Assurez-vous que toutes les têtes de clous / vis sont bien enfoncées dans le plancher, puis passez l’aspirateur et nettoyez toute la surface avec un chiffon humide.

Installer le câble chauffant

Insérez la section de câble non chauffant et le joint mécanique dans la rainure creusée au sol précédemment, et collez-les en place avec le pistolet à colle chaude. ATTENTION : Vous pouvez déposer la colle chaude sur le câble et le joint, mais n’y touchez pas avec le bout du pistolet.

Installez maintenant la portion chauffante du câble à l’aide des gabarits. Ceux-ci permettent des passes de câbles régulières, respectant l’espacement requis selon le type d’installation. L’espacement ne peut être modifié: la quantité de câble qui vous a été livrée a été prévue pour couvrir une certaine superficie et ce, pour un espacement précis. Installez les gabarits de 30 à 36 po. l’un de l’autre si le système est conçu pour maintenir les pieds au chaud, ou installez-les de 18 à 24 po. l’un de l’autre si le système est conçu pour chauffer la pièce. Installez tous les gabarits avant d’installer les câbles. Assurez-vous d’aligner les encoches des gabarits parallèles.

Conseils lors de la pose :

  • Prenez soin de vous assurer que le câble est suffisamment tendu (mais pas trop);

 

  • Dans le cas d’une pièce de forme irrégulière, vous devrez installer les gabarits en épousant les contours de la pièce.
  • Si vous avez un excédent de câble, faites-le passer dans les zones tampon : sous le réfrigérateur, autour de la toilette, dans la garde-robe …
  • Pour un câble « sans retour » : collez l’extrémité du câble au sol avec le pistolet à colle chaude. Prenez garde de ne pas toucher au câble avec le bout du pistolet;
  • Pour un câble « avec retour » : ramenez le câble à son point de départ en le faisant passer par le « corridor » laissé libre, mais sans le fixer. Creusez une autre cannelure au sol, à proximité de la première, près du trou, et insérez-y le joint mécanique et le câble non chauffant, puis collez le tout, en évitant toujours de toucher le câble et le joint avec le bout du pistolet à colle. Maintenant vous pouvez revenir sur vos pas et fixer le câble dans son corridor avec des bouts de gabarits; s’il y a trop long de câble, faites-le passer par des zones tampon.

    Installer la sonde

    À l’endroit où vous avez planifié d’installer la sonde (à mi-chemin entre deux câbles) creusez une petite cannelure, en usant de précautions afin de ne pas couper les câbles, qui sont très près. Des morceaux de gabarit peuvent être utilisés pour fixer la portion « câble » de la sonde au plancher. Glissez la sonde dans la cannelure et collez-la en place. ATTENTION : vous pouvez déposer la colle chaude sur la sonde, mais n’y touchez pas avec le bout du pistolet.

    Vérifiez l’intégrité de la sonde avec un multimètre ou un ohmètre.

    Acheminer le câble et la sonde à la boîte de raccordement

    Installez la plaque protectrice sur le trou situé au bas du mur. Descendez une ficelle par le trou de la boîte électrique au mur, et sortez-la par le trou de la plaque protectrice. Pour faciliter la descente du fil, attachez-y un poids (ex. : écrou).

    Enroulez l’étiquette d’identification du câble non chauffant autour de ce dernier, et collez-la avec un bout de ruban électrique afin qu’elle reste en place. Toujours avec le ruban électrique, fixez le câble non chauffant et la sonde à la ficelle, puis remontez-les jusqu’à ce qu’ils sortent par le trou de la boîte électrique au mur. Maintenez-les en place temporairement avec du ruban électrique.

    Installer le revêtement

    Si d’autres travaux doivent se dérouler dans la pièce avant la pose du revêtement, protégez les câbles en déposant des cartons par-dessus et avisez les ouvriers. De plus, pendant de la pose du revêtement, déposez vos outils sur un carton et non pas sur les câbles.

    Juste avant de débuter l’installation du revêtement, testez l’intégrité du câble et de la sonde encore une fois, puis photographiez l’installation pour prouver qu’elle suit les normes. Cette photo vous servira aussi de référence en cas de travaux de rénovation futurs.

    Il existe trois techniques pour installer le revêtement sur un câble chauffant.

    1. Technique directe, avec ciment-colle (pour céramique et pierre naturelle seulement) :

      on étend le ciment-colle dans le sens des câbles, avec une truelle dentelée, puis on installe les tuiles directement. Cette méthode, qui semble simple, est pourtant la plus difficile et la plus délicate, et ne devrait être réservée qu’
      aux gens d’expérience et pour les surfaces de moins de 5 m2 (50 pi2).

    2. Technique avec ciment-colle et ragréage (pour céramique et pierre naturelle seulement) : on applique une première couche lisse et mince de ciment-colle avec une truelle plate, et lorsque cette couche est sèche, on étend à nouveau du ciment-colle, mais avec une truelle dentelée, selon la technique habituelle de pose de céramique, puis on y dépose les tuiles, comme on le ferait sur un plancher sans câble.

    3. Ragréage avec ciment autolissant (ciment qui se nivelle seul, idéal pour tous types de revêtements, sauf le tapis) : en théorie, cette méthode est assez simple. Il suffit de mélanger le ciment autolissant, de l’étaler à l’aide d’un racloir et de le laisser sécher, puis de procéder à la pose du revêtement, conformément aux instructions du fabricant. Cependant, puisque le ciment autolissant se solidifie en 15 minutes, le travail ne peut être effectué par une personne seule. Idéalement, trois personnes sont requises : pendant que l’une d’entre elles étend le ciment sur le plancher, une autre lave les seaux utilisés, alors qu’une troisième personne prépare le mélange pour continuer le travail, car il faut éviter que le ciment n’ait le temps de se solidifier avant qu’on ait couvert toute la surface du plancher.

    Brancher le câble et la sonde au thermostat

    Vérifiez une dernière fois l’intégrité du câble et de la sonde, puis glissez le câble dans la boîte électrique et installez cette dernière. Quant à la sonde, certains fabricants recommandent de l’installer à l’extérieur de la boîte. Branchez le câble et la sonde au thermostat selon les instructions du fabricant. Reliez ensuite le thermostat au câble d’alimentation électrique qui provient du panneau de distribution. Attention : assurez-vous que le câble d’alimentation n’est pas sous tension.

    Note : Dans la province de Québec, tout raccordement au réseau électrique de la maison doit être effectué par un maître électricien.

    Mettre le plancher chauffant en service

    Les fabricants de ciment (ciment-colle ou autolissant) exigent généralement un délai de 28 jours avant la mise en service du système, afin d’assurer une bonne prise.

    Puisque le plancher dégage de la chaleur, il est fortement déconseillé de déposer une carpette ou un meuble qui ne permet pas la circulation de l’air sur un tel plancher, car cela pourrait endommager la carpette, le meuble ou le revêtement de sol, à cause de la chaleur emprisonnée. Cela ne s’applique pas aux carpettes déposées temporairement lors du bain ou de la douche.

    Si vous devez un jour réparer ou remplacer une section du revêtement de plancher, coupez d’abord l’alimentation électrique du câble chauffant et usez de toutes les précautions afin de ne pas endommager ce dernier.

    Si le câble chauffant cesse de fonctionner, il peut être réparé. Contactez le fabricant : il est équipé pour détecter l’endroit précis où est situé le bris et effectuer la réparation.

    Vous êtes maintenant rendu au moment tant attendu : vous pouvez vous rendre à la boîte de distribution électrique de votre résidence et mettre le circuit du plancher chauffant sous tension.

    Il ne reste qu’à régler le thermostat à la température désirée, attendre que la masse du plancher se réchauffe…et à sentir cette bienfaitrice chaleur sous vos pieds.

shares