La fabrication des ampoules

fabrication des ampoules

La technique de fabrication des ampoules a peu évolué depuis les origines. Elle nécessite pourtant un savoir-faire permettant la production de plusieurs milliers de modèles.

Une lampe à incandescence est constituée d’un filament monté sur des supports à l’intérieur d’une enceinte en verre. Le filament échauffé par le passage d’un courant électrique émet alors de la lumière. L’ampoule est remplie d’un gaz inerte pour limiter la volatilisation du filament dans le temps.

 

Les constituants de l’ampoule :

  • Culot métallique en laiton ou aluminium ;
  • Ampoule de verre ;
  • Pied constitué de :
  • queusot (tube creux en verre)
  • évasement (entonnoir en verre) sur lequel sont fixés :
  • 2 électrodes ;
  • 1 filament en tungstène.

Les étapes de la fabrication des ampoules :

1 Le traitement de l’ampoule, par exemple : satin, pastel, couleur, à réflecteur, à calotte, etc.

2 La fabrication du pied. Le queusot et l’évasement sont assemblés avec les électrodes, les supports du filament et le filament.

3 L’assemblage du pied et de l’ampoule se fait de façon étanche par soudage.

4 Le remplissage du pied et de l’ampoule.
Après nettoyage de l’ampoule à l’azote, le vide est réalisé et l’ampoule est remplie de gaz avant fermeture étanche du queusot. Pour les lampes standard avec un mélange d’argon et d’azote ; pour les lampes krypton avec un mélange argon/azote/krypton ; lampes à vide pour l’utilisation extérieure.

5 La pose du culot qui est collé à l’ampoule avec de la résine. Les fils des électrodes sont soudés aux plots de contact.

6 La lampe est allumée sous une tension progressive, puis contrôlée et emballée.
Des prélèvements sont effectués sur la chaîne pour des tests de durée.

shares