La lutte biologique au potager !

Au sein du potager, associer les plantes permet de lutter contre certains ravageurs et certaines maladies sans faire appel à des produits phytosanitaires. Par exemple, l’aubergine associée au haricot vert permet de lutter contre le doryphore (petit insecte). Cette technique est la lutte biologique au potager !lutte biologique potager

Quelques idées d’associations de plantes

  • L’ail permet d’agir contre la pourriture de la pomme de terre et de la tomate.
  • Semer alternativement le céleri avec le poireau et la tomate.
  • L’aiguille de pin ou les feuilles de chêne au pied des fraisiers, permet de lutter contre la limace et le ver coupant.
  • Le haricot se plaît avec la carotte, la betterave et le concombre.
  • La laitue apporte de l’ombre partielle à la carotte, la fraise et le radis.
  • Le poireau, l’oignon, le romarin et la sauge éloignent la mouche de la carotte.
  • Pour lutter contre les mauvaises herbes, la pomme de terre est idéale.
  • Pour la pourriture de la pomme de terre, ne pas mettre de la citrouille ou du concombre à côté de celle ci.
  • Le persil et l’asperge en bordure du potager évite les mauvaises herbes.
  • Pour lutter contre les nématodes, utiliser de l’oeillet d’inde.

Types de pulvérisations organiques

Toxiques(qui empoisonnent)

La plus toxique et la plus commune de toutes est la poudre de pyrètre, suivie de la rhubarbe, puis de l’ail et enfin de la nicotine.

Répulsives (qui éloignent)

Les préparations répulsives sont quant à elles fabriquées à partir de plantes qui ont soit une odeur forte et répugnante (ail, oignon, tagète) ou encore qui contiennent une substance irritante (piment fort).