Jardinage

Repousser naturellement les parasites de votre potager / jardin

Il existe au potager presqu’autant de « nuisibles » que de cultures. Dans un potager bio, la lutte contre les ravageurs ne peut se concevoir autrement que de manière biologique. jetez donc vos insecticides et autres granulés le but n’est pas de s’empoisonner mais de cultiver sainement et naturellement des plantes comestibles.

Sommaire :

On peut dénombrer 5 méthodes non chimiques de lutte contre les ravageurs. Certaines sont vieilles comme le monde, d’autres sont plus récentes mais dans une grande majorité, elles se substituent avantageusement aux traitements chimiques.

  • Les méthodes mécaniques : tapette, moustiquaire
  • Les méthodes physiques : chaleur, froid
  • Les méthodes psychiques : leurres, lumière alarme  
  • Les méthodes environnementales : création d’un milieu / écosystème hostile à l’apparition et à la reproduction des ravageurs  comme barrière naturelles
  • Lutte par confusion : épandage de phéromone de synthèse en vue de désorienter les mâles et nuire à la reproduction.
  • Introduction d’un prédateur : cette méthode consiste à lâcher sur la plante infestée, un prédateur du ravageur élevé à cet effet. Il peut s’y attaquer directement Coccinelle et sa larve sur le puceron ou indirectement comme certains Trichogrammes qui pondent directement dans les œufs de la pyrale tuant ainsi sa descendance.

Certaines de ses méthodes ne sont bien entendu pas applicables dans notre potager mais la plupart sont facilement transposables à condition d’y passer un peu de temps.

Enfin, sachez que les ravageurs ne sont responsables que 20 à 30 % des dégâts causés au potager. Encore une bonne raison de mener une lutte sélective et de résister au reflexe qui consiste à tout éliminer sans distinction Car le remède à long