Une lampe d’ambiance résolument contemporaine

lampe d’ambiance contemporaine

Un ouvrage à réaliser en deux temps : la fabrication du pied de lampe puis la confection de l’abat-jour.

Fabrication du pied de lampe

Une ligne résolument contemporaine, mélange de ciment et d’objets métalliques de récupération. Ressorts, écrous, pièces diverses… n’hésitez pas à mêler les objets les plus improbables. L’originalité de votre œuvre est à ce prix !

Matériel indispensable pour la fabrication de pieds de lampe

• Ciment prompt
• Pigments pour ciment (facultatif)
• Contre-plaqué 10 mm : 2 morceaux de 7 x 10 cm, 2 morceaux de 7 x 8 cm, 1 morceau de 10 x 10 cm
• 1 tige filetée creuse (diamètre de 10 mm) de 35 cm de longueur
• Fil 2 brins (0,50 mm²) – longueur de 2 mètres
• 1 prise mâle
• 1 interrupteur type olive
• 1 douille vissable pour abat-jour
• 4 écrous de diamètre 10 mm (vérifier que le filetage soit identique à celui de la tige)
• 1 rondelle de diamètre 10 mm
• Petits objets en fer percés (récupération)
• 1 petit bidon de transformateur pour rouille recouvrable
• 1 vernis pour pierre
• Pointes, marteau, serre-joints, perceuse, cale à poncer, pinceaux, burin, pince coupante, tournevis, bassine, détergent

 Création du socle

Réaliser un coffrage de 10 x10 x 6 cm avec le contre-plaqué en laissant un côté amovible pour pouvoir démouler facilement après séchage.

Fabriquer ensuite plusieurs socles en coulant le ciment dans le coffrage, et laisser sécher 15 min avant de démouler. Des variantes de couleur peuvent être obtenues grâce aux pigments.

Percer les socles en leur centre (trou de 10 mm de diamètre) en vérifiant la verticalité du trou.

Ne pas utiliser la percussion sur votre perceuse, au risque de faire exploser les socles !

Pour le socle du bas, élargir le trou sur 1 centimètre de profondeur afin que les écrous puissent y rentrer puis pratiquer une saignée à l’aide de la râpe pour le passage du fil.

Poncer les angles vifs et appliquer le vernis à pierre rapidement car il sèche très vite.

Traitement des éléments en fer

Laver tous les éléments en fer au détergent. Sécher et appliquer le produit transformateur de rouille. Laisser agir.
Appliquer le vernis à pierre.

Montage des éléments

Placer deux écrous sur l’une des extrémités de la tige et marquer le fil au burin pour éviter tout desserrement.

Puis enfiler les blocs de béton suivis de la rondelle et des deux écrous qu’il faudra serrer.

Passer ensuite le fil électrique dans la tige filetée jusqu’à ce qu’il dépasse de 10 cm du haut de la tige.
Maintenant, vous pouvez enfiler vos objets en fer sur la tige et visser le bas de la douille.

Mise en place de l’éclairage

Séparer et dénuder le fil 2 brins. Puis brancher les fils sur la douille et achever le montage de celle-ci.
Tirer doucement sur le fil pour le tendre et le couper à la longueur désirée pour le branchement.

Monter ensuite la prise, toujours en dénudant et en séparant les fils ; ceci sur 2 cm. Il ne vous reste plus qu’à couper le fil à l’endroit où vous désirez placer l’interrupteur. Effectuer le montage de celui-ci.
Procurez-vous une ampoule pour tester votre lampe.

Confection de l’abat-jour

Un abat-jour à décliner selon votre goût en fonction des tissus que vous choisirez d’utiliser. Préférez les matières fines (lin, coton…) de façon à bien diffuser la lumière, mais renoncez aux transparences (dentelle, gaze…) sous peine d’être ébloui par votre œuvre !

Matériel indispensable pour la création de l’abat-jour

• 2 feuilles de papier de format A3 (suivant le châssis)
• Polyphane (sorte de papier assez rigide et préencollé)
• Tissu légèrement transparent
• Ruban adhésif toilé (couleur au choix)
• Ciseaux, crayon, 2 feuilles de papier de format A3, ruban adhésif, 4 pinces à linge, colle PVC
• Châssis d’abat-jour

Création du modèle

Prendre une des feuilles de papier A3 et l’enrouler autour du châssis pour tracer le contour en prévoyant 5 mm de débord en haut et en bas. Découper.

Puis coller la deuxième feuille à la précédente et renouveler l’opération précédente afin d’obtenir la totalité de l’abat-jour. Prévoir également 2 cm supplémentaires dans la largeur pour le collage final.

Découpe du polyphane

Effectuer la découpe en suivant le modèle réalisé en papier.

Décoration

Effectuer le collage en réservant environ 5 cm aux extrémités du polyphane afin de faciliter la future mise en place sur le châssis. Découper des morceaux de tissu et les coller bords à bords sur le polyphane en enlevant progressivement le film protecteur.

Réserver un morceau de tissu destiné à recouvrir le raccord du polyphane (étape 4). Coller le ruban adhésif toilé sur les raccords du tissu.

Pose du polyphane sur le châssis

Enrouler le polyphane autour du châssis. Pour faciliter cette opération, utiliser les pinces à linge.

Coller les extrémités l’une sur l’autre puis recouvrir celles-ci avec le morceau de tissu réservé à l’étape 3.

Découper le polyphane autour du châssis en le laissant dépasser de 5 mm en haut et en bas. Border de ruban adhésif toilé le haut et le bas de l’abat-jour. Appliquer un filet de colle sur les parties communes au châssis et au polyphane.

Laisser sécher puis monter votre abat-jour sur le pied de lampe.

Vous pouvez utiliser le côté adhésif du polyphane pour le décorer de papier de soie, de toile de jute, de soie sauvage… L’essentiel est de vous limiter à des matières au tissage lâche, ou alors d’alterner tissus denses et plus légers. Testez vos idées avant de procéder au collage… A la lumière, tout paraît différent !

shares