Le matériel d’élagage d’arbre

matériel d'élagage

Voici la liste du matériel d’élagage d’arbre :

Les ébrancheurs ou élagueurs, pour couper des branches jusqu’à 5 cm de diamètre

Ces outils ressemblent à des sécateurs munis d’un long manche. A lames croisantes ou à enclume, ils sont plus aisés à manier lorsqu’ils possèdent un système qui réduit l’effort de coupe, parfois jusqu’à 30 %. Préférez les manches en matériau composite, très agréables en mains et légers. Évitez les poignées en bois verni, elles s’écaillent facilement et blessent les mains. Enfin, les lames en acier trempé recouvertes d’un revêtement anti-adhérent sont protégées de la rouille due à la sève très corrosive.

Les échenilloirs, pour couper jusqu’à 3 ou 4 cm de diamètre

C’est une sorte de sécateur installé à l’extrémité d’une perche. Il permet d’atteindre des branches situées à plusieurs mètres de hauteur. Les lames sont actionnées par un système de corde et de poulie. Préférez les manches télescopiques, plus faciles à manier à travers la ramure de l’arbre. Les modèles à tête orientable ou pivotante permettent d’atteindre les rameaux les moins bien placés sans avoir à se déhancher.

Les scies d’élagage, pour couper des tiges de 3 ou 4 cm de diamètre

A manche court ou à installer au bout d’une perche, ces scies ont une lame courbe et tirante, c’est-à-dire qu’elles ne coupent que dans un sens, lorsque vous tirez l’outil vers vous. La courbure offre un meilleur angle d’attaque. Une butée, située en extrémité de lame, évite qu’elle ne sorte du sillon creusé dans la branche. Sur les petits modèles à main, la lame rentre souvent dans le manche, à la manière d’un couteau de poche.

Les coupe-branches motorisés sont utilisés pour des branches jusqu’à 4 ou 5 cm de diamètre. On peut assimiler ces outils à des minitronçonneuses. Ils sont mus par un petit moteur électrique, à batterie ou sur secteur, ou, pour les plus gros modèles, dotés d’un petit moteur thermique 2 temps, ils sont installés à l’extrémité d’une perche. Ainsi, il est facile de travailler sans risque jusqu’à 3 ou 4 m de hauteur.

La tronçonneuse, pour les plus grosses branches à élaguer

Choisissez un modèle très compact, plus facile à manier, et une longueur de guide de 30 cm pour ne pas être gêné dans vos différents mouvements. Si vous travaillez en hauteur, ayez une bonne assise pour ne pas perdre l’équilibre lorsque la branche se détachera. Vérifiez d’abord la direction de la chute et dirigez-la si nécessaire avec une corde. Éloignez vos admirateurs et protégez-vous aussi en portant un casque, une paire de lunettes, des gants et des chaussures solides.

Croisante ou à enclume

Deux systèmes de coupe pour les élagueurs et échenilloirs : à lames croisantes ou à enclume.

Dans le premier cas, les lames fonctionnent à la manière d’une paire de ciseaux. L’une des lames est fixe (contre-lame), l’autre en mouvement. Placez la partie fixe du côté de la branche qui va tomber, sinon vous risquez d’écraser les tissus lors du croisement des lames. Les outils équipés de lames croisantes sont à réserver au bois vert.

Les modèles à enclume ont une lame large et fixe sur laquelle vient s’appuyer la partie coupante. La puissance de coupe est plus grande, sans qu’il soit nécessaire de fournir un gros effort. Ces outils sont destinés à la coupe du bois sec, car les deux parties sont légèrement écrasées.

 

shares