Clôture végétale et haies

clôture végétale

Libres ou taillées, fleuries ou à feuillage coloré, décoratives ou défensives, les haies sont à la base de l’aménagement d’un jardin. Rempart contre le vent ou la vue d’autrui, elles servent aussi d’appui pour les plantations et de refuge pour les oiseaux. Composez-la d’espèces différentes pour en faire une clôture animée. Pour vivre heureux, vivons cachés. Un adage mis en pratique par un grand nombre de propriétaires qui, dès qu’ils en ont fait l’acquisition, plantent sur les limites de leur jardin une haie pour se protéger des regards indiscrets des passants et voisins.

Mais cette clôture végétale remplit aussi d’autres fonctions et, si elle est bien pensée, elle peut devenir un véritable élément de décor intégré au reste des plantations. Il existe en effet mille et une façons d’installer une haie ; la diversité des formes, des coloris, des feuillages, des floraisons, n’ayant de limite que le nombre d’espèces végétales mis à notre disposition.

Pour vivre heureux, vivons cachés. Un adage mis en pratique par un grand nombre de propriétaires qui, dès qu’ils en ont fait l’acquisition, plantent sur les limites de leur jardin une haie pour se protéger des regards indiscrets des passants et voisins. Mais cette clôture végétale remplit aussi d’autres fonctions et, si elle est bien pensée, elle peut devenir un véritable élément de décor intégré au reste des plantations. Il existe en effet mille et une façons d’installer une haie ; la diversité des formes, des coloris, des feuillages, des floraisons, n’ayant de limite que le nombre d’espèces végétales mis à notre disposition.

Arbustes et gel

S’il vous arrive de recevoir des arbustes ayant eu un coup de froid, ne désespérez pas pour autant, il y a peu de chances pour que tout le végétal soit atteint. Par contre, ne les rentrez surtout pas dans une pièce chauffée car le brusque changement de température ferait éclater les cellules de leurs tissus et ce serait la mort certaine.

Placez-les plutôt à l’extérieur, mais dans un coin hors-gel et laissez-les reprendre progressivement leur aspect normal. Vous pourrez alors les planter. Au printemps, lorsque les premiers bourgeons auront éclaté, vous supprimerez les parties desséchées.

Acheter des arbustes pour haie

A moins de vouloir obtenir un effet immédiat, faites l’acquisition de végétaux de petite ou de taille moyenne. C’est moins onéreux et, surtout, vous avez de meilleures chances de reprise. Une hauteur de 0,50 m à 1 m est idéale car ces arbustes s’adaptent très vite à leurs nouvelles conditions de culture et forment, en trois ou quatre ans, une haie bien garnie depuis la base.

Les végétaux pour haie sont généralement proposés sous trois formes : à racines nues, en motte, en conteneur. Les premiers sont des espèces à feuilles caduques, de reprise facile comme le troène ou la charmille. La motte présente l’avantage de conserver un plus grand nombre de racines autour du pied lors de l’arrachage en pépinière. Elle évite aussi aux racines de se dessécher durant le transport et le stockage chez le revendeur et chez vous si vous ne pouvez planter sitôt les arbustes réceptionnés. Enfin, le conteneur est l’idéal car il permet de planter en toute saison. L’arbuste ayant été élevé dans ce conteneur, il ne subit pas le stress de l’arrachage et du brusque changement de milieu.

Si vous avez acheté ou reçu des végétaux et que vous ne pouvez les planter immédiatement parce que le temps est au gel ou à la neige, ne les stockez pas à l’intérieur, mais laissez-les dehors. S’ils sont à racines nues ou en motte, mettez-les en ” jauge “. Creusez un trou dans un coin du jardin, avec l’un des côtés incliné. Posez vos arbustes contre cette paroi et recouvrez les racines avec de la terre. Pour les espèces en motte ou en conteneur, placez-les dans un endroit abrité du vent glacial et recouvrez la base avec de la paille, de la toile de jute, des feuilles sèches, pour les protéger au maximum du froid.

Attention aux limites de propriété avant de mettre en place une clôture végétale

Si vous plantez une haie, respectez les distances de plantation imposées par la loi par rapport à la limite de propriété. Si vos arbustes ne dépassent pas 2 m de hauteur, vous devez planter à 0,50 m de la limite séparative. Lorsqu’ils sont plus hauts, vous devez garder une distance de 2 m minimum. Sachez aussi que votre voisin peut vous imposer de couper les branches de votre haie libre qui débordent dans sa propriété, mais il ne peut pas s’opposer à ce que vous veniez dans son jardin pour tailler le côté de la haie qui lui fait face.

shares