Le montage d’une Serre

montage d'une Serre

Le temps d’un week-end est largement suffisant au montage d’une serre… à moins que la neige ne tombe à gros flocons toute la journée du dimanche… ce qui a un peu décalé les dernières photos de notre reportage. Vendredi soir, nous décidons de l’implantation de la serre et nous préparons le terrain. Samedi, l’ossature est assemblée et deux tiers des vitres sont posés. Dimanche, repos en regardant la neige tomber. Lundi matin, la serre est terminée alors que le soleil est de retour.

La base

1. Couper le tube de CPVC avec une scie à denture fine…

2. … ou avec la pince spéciale qui assure une coupe rapide et bien droite.

3. De l’autre côté, un raccord rapide à rondelle conique fait le lien avec la canalisation d’arrivée d’eau en cuivre.

4. Chanfreiner l’intérieur du tube avec l’autre côté de l’outil.

5. Nettoyer les surfaces à coller des deux éléments à assembler avec le nettoyant préparateur.

Le montage des panneaux

1. Les éléments sont livrés réunis par paquets numérotés :

  • Les côtés.
  • Le pignon sans porte.
  • Le pignon avec porte.
  • Le toit.
  • La porte.
  • La lucarne.

2. Poser les pièces au sol en fonction du plan de montage.

3. Enfiler les vis dans la gorge de chaque montant.

4. Assembler les montants, traverses et barres de contreventement.

5. De la même façon, assembler le pignon sans porte…

6. … puis le pignon de la porte.

7. Assembler ensuite la porte.

8. Le haut de la porte est équipé de deux roulettes pour assurer le coulissement.

9. Glisser les joints d’étanchéité de chaque côté de la porte.

L’assemblage des panneaux

1. Les côtés sont assemblés aux pignons avec des boulons identiques à ceux utilisés pour le montage.

2. Le faible poids de l’aluminium permet le montage à deux en quelques minutes.

3. Assembler la poutre faîtière aux deux pignons.

4. Fixer les baguettes de toiture sur la poutre faîtière et sur les traverses des côtés.

5. A l’aide des crochets spéciaux, solidariser l’ossature de la serre avec la base.

6. Mettre la lucarne en place en enfilant sa traverse supérieure dans la gorge de la poutre faîtière.

7. Fixer la traverse d’appui de la lucarne (des vis ont été enfilées dans les baguettes avant leur fixation).

8. Visser le support de rail de la porte.

9. Et glisser la porte entre ses rail : en haut le rail de roulement, en bas le rail de guidage.

La pose des vitrages

Un plan de montage des vitres numéroté et un tableau dimensions permettent de repérer l’emplacement de chaque vitre.

1. Emboîter le joint caoutchouc sur toutes les baguettes d’appui de vitre.

2. Commencer par poser les vitres de la rangée du bas.

3. La vitre est maintenue par des clips à ressort. Le clip a une forme adaptée pour qu’il prenne appui sur le dessus de la vitre et contre son chant et que ses extrémités se bloquent dans la gorge du profilé aluminium.

4. Chaque vitre est maintenue par quatre clips qui la maintiennent en appui contre les joints d’étanchéité.

5. Chaque vitre de la rangée du dessus repose sur deux cavaliers en S accrochés sur la vitre du dessous.

6. Poser les vitres sur les quatre côtés de la serre.

7. Toutes les vitres sont découpées avec le jeu nécessaire pour être mises en place sans forcer.

8. Les vitres du toit, comme celles des murs sont posées avec un léger chevauchement de la vitre du haut sur celle du bas ce qui assure l’écoulement des eaux de pluie.

Les finitions

1. Visser son bras d’ouverture sur la lucarne et la patte de réglage sur la traverse.

2. La lucarne peut ainsi être plus ou moins ouverte selon l’aération souhaitée.

3. On peut aussi remplacer l’ouverture manuelle par le dispositif d’ouverture automatique qui réagit en fonction de la chaleur, pour ouvrir ou fermer la lucarne.

4. Une table accroît la surface de culture de la serre. Celle-ci est en profilés d’aluminium avec des lattes en “durawood”.