L’entretien des gouttières

L'entretien des gouttières

Mis à part l’entretien esthétique des gouttières, lequel consiste à les laver et les repeindre, la principale tâche d’entretien est d’enlever les débris de végétaux et autres qui s’y accumulent. Si on néglige cette tâche, les débris finiront pas remplir les gouttières, celles non recouvertes d’un couvercle, et les bloquer. L’eau, ne pouvant s’écouler normalement, finirait par déborder et le poids des débris pourrait, comme pour la glace, écarter les gouttières de leurs supports. Pour prévenir un tel problème, inspectez et nettoyez vos gouttières au moins deux fois par année, surtout à l’automne suite à la chute des feuilles.

  • Nettoyer les gouttières

    Fixez bien les patins de votre échelle au sol, et appuyez les montants sur la gouttière. Nettoyez à droite et à gauche de l’échelle, le plus loin possible, à l’aide de gants de travail et d’une brosse ou une truelle. Lavez ensuite au boyau d’arrosage les débris résiduels, en inondant la gouttière à partir de la pointe la plus élevée. Vous pouvez en profiter pour vérifier la pente de la gouttière ainsi que les fuites possibles. Si possible, enlevez aussi les coudes et nettoyez-les avec un bâton. Ce faisant, vérifiez les attaches de gouttières.

  • Déboucher les descentes obstruées

    La plupart du temps, les obstructions se logent dans le coude entre la gouttière et la descente. De ce fait, une crépine placée à l’embouchure de la descente peut aider à restreindre l’accumulation des feuilles à l’intérieur de cette dernière. Pour déboucher le conduit, entourez l’extrémité d’un boyau d’arrosage d’un chiffon, et placez-le à l’embouchure de la descente, par le bas. La pression d’eau du pistolet d’arrosage suffit généralement à déloger les débris. Pour les cas où cela ne suffirait pas, vous pouvez utiliser un fil de fer que vous glissez dans le conduit. Si l’eau ne s’écoule pas et que le système est relié à un puits sec, l’obstruction se trouve peut-être sous terre dans le coude du drain ou dans le puits. Dans les deux cas, il faut creuser. Les puits secs ne sont pas une solution idéale; ils finissent par s’obstruer et pendant de grosses pluies, refluent et ne dispersent pas l’eau assez vite.

  • Réparer les joints

    L’accumulation de glace et de neige au bord du toit entraîne l’affaissement des gouttières, et par la suite, l’infiltration d’eau sous les bardeaux. Les gouttières qui fuient ou débordent forment des accumulations d’eau qui s’infiltrent dans le sous-sol. C’est pourquoi il est important de vérifier l’état des joints de vos gouttières. Avant de sceller de nouveau un joint, démantelez les pièces, nettoyez-les et laissez-les sécher. Appliquez un scellant pour gouttières ou une pâte calfeutrante à base de polyuréthane, puis rassemblez les pièces.

  • Rapiécer les gouttières métalliques

    Commencez par gratter la gouttière avec une brosse métallique ou un tampon abrasif pour enlever toute trace de rouille. Nettoyez ensuite avec un diluant à peinture et laissez sécher. Avec un couteau à mastic, enduisez les côtés de l’ouverture à colmater de pâte à calfeutrer à base de polyuréthane ou de scelleur à gouttières. Découpez une pièce de métal plus grande que le trou à boucher d’environ 5 cm et posez-la sur l’ouverture. Lissez la pièce collée avec un chiffon et rivez-la aux deux bouts. Étendez finalement une couche d’adhésif sur la pièce. Si vous avez plus que quelques réparations à faire, il serait peut-être plus simple de remplacer la gouttière plutôt que de faire trop de rapiéçage.

Peu importe l’âge de votre maison ou sa qualité de construction, l’eau peut être la cause de bien des maux de tête et dommages coûteux. Le seul moyen de prévenir les infiltrations est d’éloigner ou de diriger l’eau loin de la maison. Les gouttières, les descentes et un bon drainage sont parmi les plus importants éléments pour protéger votre maison de cet impondérable.

shares