Les cloueuses et agrafeuses pneumatiques

Les cloueuses et agrafeuses pneumatiques sont des outils fonctionnant à l’air comprimé, permettant d’enfoncer des clous ou des agrafes à répétition. Il s’agit donc d’outils conçus pour des travaux spécifiques, parfois exigeants, mais toujours… répétitifs.

Les cloueuses et agrafeuses pneumatiques : Principe de fonctionnement

Le principe du clouage à répétition implique le chargement d’une bonne quantité de clous dans la cloueuse. Les clous ne sont évidemment pas mis en vrac dans l’appareil : le chargement se fait sous forme de bandes ou de bobines reliant plusieurs clous.

Après avoir chargé une bande ou une bobine, on presse la gâchette pour activer l’appareil, puis on exerce une pression du bec sur la surface à clouer. Cela déclenche le mécanisme à air comprimé et enfonce ainsi les clous. Chaque « rebondissement » du bec sur la surface enfonce un clou.

Certains appareils utilisent la méthode inverse : vous devez appuyer le bec de la cloueuse sur la surface puis ensuite presser la gâchette. Cette méthode demande un peu de pratique, car si on ne soulève pas l’appareil assez rapidement, il risque d’éjecter deux clous au lieu d’un seul.

Informez-vous : certaines cloueuses offrent les deux méthodes, laissant ainsi le choix à l’utilisateur.

Les agrafeuses utilisent le même principe (presser la gâchette et appuyer le bec), mais sur quelques agrafeuses spécialisées, comme l’agrafeuse à rembourrage, le mécanisme d’éjection de l’agrafe se déclenche uniquement par la gâchette (comme le font les agrafeuses traditionnelles).

Les types de chargement des cloueuses et agrafeuses pneumatiques

Pour les agrafeuses, aucun choix ne se présente : seul le chargement de type « à bande » est utilisé.

  • Les cloueuses, cependant, tel que mentionné précédemment, utilisent des recharges sous forme de bandes ou de bobines. Chaque type a ses avantages et inconvénients, mais sachez que la plupart du temps, vous n’aurez pas à choisir : les cloueuses à finition utilisent toutes le chargement à bande alors que les cloueuses à toitures utilisent exclusivement les bobines, à quelques exceptions près. Donc, en général, seules les cloueuses à charpente vous offrent le choix.
  • Les cloueuses à chargement à bande sont plus étroites et se faufilent plus facilement dans les endroits exigus que les appareils à chargement à bobine. De plus, les recharges, qui contiennent de 20 à 40 clous, sont plus faciles à manipuler et à transporter : on peut facilement mettre plusieurs bandes dans la poche arrière du pantalon, ce qu’on ne peut pas faire avec les bobines. Certains appareils permettent aussi de mettre deux bandes à la fois. Ce type de chargement est à privilégier si le travail que vous avez à faire exige une grande mobilité : ainsi, vos clous peuvent facilement vous suivre partout, que vous alliez au sous-sol, au rez-de-chaussée ou à l’étage.
  • Cependant, les appareils à chargement à bobine ont l’avantage de contenir plus de clous (jusqu’à plus de 300) et donc de nécessiter des recharges moins fréquentes, ce qui compense la recharge plus complexe (on doit « enfiler » la bobine) et le poids plus élevé. Le prix de revient par clou est aussi moins élevé avec les bobines qu’avec les bandes. C’est l’outil idéal lorsqu’on travaille toujours sur un même niveau, comme la toiture : on monte la caisse de clous sur le toit, pour rendre les recharges facilement accessibles…et le travail commence.

 

cloueuses et agrafeuses pneumatiques

Quel qu’en soit le type, les cloueuses n’acceptent pas tous les clous : vous devez utiliser ceux qui sont conçus expressément pour votre modèle d’appareil. Bien sûr, parmi les clous acceptés par votre cloueuse, vous aurez le choix entre quelques longueurs, mais le style de clous sera le même.

Considérons par exemple les cloueuses à chargement à bande : celles-ci sont généralement offertes avec chargeur « à angle droit » (surtout les cloueuses à finition) ou « à angle de X degrés » (cloueuses à charpente). L’angle du chargeur correspond à l’angle sous lequel doivent se présenter les clous dans la bande, et il y a plusieurs angles possibles.

Les chargeurs à angle de X degrés permettent ainsi le clouage oblique, pour enfoncer des clous obliquement par rapport à la pièce de bois, ce que la cloueuse à angle droit ne peut pas faire dans toutes les positions.

Donc, si votre cloueuse utilise des bandes de clous inclinés de 30 degrés (clous à tête en « D » reliés par une bande de papier) vous ne pourrez utiliser des bandes de clous inclinés de 20 degrés (clous à tête pleine, reliés par une bande de plastique) ni des bandes de clous inclinés de 28 degrés (clous à tête en « D » reliés par une broche). Les fabricants de clous fabriquent cependant des clous pour tous les types d’appareils.

Les clous sont généralement recouverts d’un enduit à deux fonctions : la chaleur dégagée lors du clouage fait « fondre » cet enduit, ce qui lubrifie le clou et en facilite ainsi l’enfoncement, puis en refroidissant, l’enduit se transforme en « colle » qui solidifie la prise du clou.

shares