Les diverses formes d’armoires de cuisines

armoire de cuisine

Contemporaine, champêtre, traditionnelle, ethnique… Quel que soit le style que vous souhaitez donner à votre cuisine, sachez qu’il existe des armoires de toutes formes, de toutes couleurs, construites avec différents matériaux et de différentes manières. En effet, les armoires peuvent se présenter sous diverses formes : avec ou sans cadre, avec des panneaux vitrés, moulurés ou grillagés, en bois ou en PVC, combinant portes et tiroirs, en angles droits ou avec des formes arrondies, et plus encore.

Aussi, l’allure que prendront vos nouvelles armoires de cuisine sera évidemment influencée par vos goûts, le style de votre cuisine, par votre budget, mais également par les matériaux que vous choisirez.

Les familles de matériaux

La mélamine, le stratifié, la laque, le PVC (thermoplastique), le bois, le placage de bois, l’acier inoxydable et le verre figurent parmi les matériaux les plus utilisés dans la construction d’armoires de cuisine. Aussi, comme pour tout choix déco, vous devez être bien renseigné sur les caractéristiques de chacun de ces matériaux et tenir compte de vos besoins et de votre style de vie avant de faire votre choix.

La mélamine

L’ère de la mélamine blanche, froide et sujette au jaunissement est désormais révolue. En effet, de nos jours, la mélamine prend des allures chics et distinguées. Tantôt elle imite à merveille le bois, tantôt elle est accompagnée de gorges et de moulures, tantôt elle est offerte dans des coloris très tendance… Bref, la mélamine est synonyme de polyvalence.

Très répandue dans les cuisines, la mélamine est constituée d’un papier décoratif et de résine collés sur du bois pressé. La qualité de ce matériau varie généralement en fonction de la qualité du bois pressé.

Avantages :

  • Disponible en un grand choix de couleurs et de motifs
  • Peut imiter le bois et être rehaussée de moulures et de gorges
  • Offre un bon rapport apparence/prix
  • Abordable

Inconvénients :

  • Moins résistante aux chocs et aux égratignures que les autres matériaux
  • Difficile à réparer en cas de dommage

Précautions :

  • Vérifiez qu’elle ne soit pas fendillée car cela pourrait affecter sa solidité
  • Assurez-vous que le fini et la couleur soient uniformes
  • Pour augmenter la résistance, utilisez des panneaux à rebords arrondis, couverts de PVC
  • Pour économiser sans compromettre la qualité, utilisez une mélamine plus épaisse pour les tablettes et plus mince pour les portes.

Le stratifié

Le stratifié est formé de minces feuilles de papier imprégnées de résine et jointes sous l’effet de la chaleur et la pression. Disponible dans un vaste choix de couleurs et de textures, ce matériau figure, au même titre que la mélamine, parmi les plus polyvalents.

Avantages :

  • Beaucoup plus résistant que la mélamine
  • Disponible en un vaste choix de couleurs et textures
  • Certaines imitations sont très convaincantes

Inconvénient :

  • Prix 30 à 40 % plus élevé que celui de la mélamine.

La laque

La laque se compose d’un panneau de fibres de pin, sur lequel on applique une laque. Elle est parfois confondue avec la mélamine.

Avantages :

  • Permet des motifs sculptés
  • Vaste gamme de finis : de très satiné à très brillant
  • Apparence moderne et lustrée
  • Peut se mouler selon la forme désirée
  • Belle finition

Inconvénient :

  • Passablement coûteux
  • Difficile d’entretien
  • Lustre change rapidement et blancs peuvent jaunir

Précaution :

  • Il importe de manipuler les portes de laque avec soin, car ce matériau est très vulnérable aux traces de doigts.

Le PVC (Thermoplastique)

Le PVC (thermoplastique)

À l’instar de la laque, les panneaux de PVC (également appelé thermoplastique) sont constitués de fibres de pin recouvertes d’une feuille de PVC.

Avantages :

  • Plus résistant que le stratifié et la mélamine
  • Facile d’entretien, élégant, polyvalent
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Se moule aisément pour adopter la forme désirée

Inconvénients :

  • Prix plus élevé que le stratifié et la mélamine
  • Gamme de couleurs et finis plus limitée.

Le bois

Si vous souhaitez obtenir un résultat intemporel, chaleureux et agencé à tout type de décor, vous pouvez opter pour le bois sans hésiter. Quelle essence de bois choisir ? Tout est question de goûts et de coûts. En effet, la facture et le résultat final peuvent varier considérablement selon le type de bois choisi. Voici quelques lignes directrices susceptibles de vous guider dans vos choix :

L’érable a éclipsé le chêne au chapitre des essences de bois les plus utilisées dans la construction d’armoires de cuisine. Son grain léger et régulier et ses quelques nœuds en font un matériau polyvalent, qui trouvera sa place dans tous les types de décor, traditionnels ou contemporains. Un bois durable, qui vieillit bien et qui constitue une excellente base pour la teinture et les glacis.

Également très prisé dans la construction d’armoires de cuisine, le merisier possède des caractéristiques similaires à celles de l’érable. Il s’agit d’un bois dur et fort, d’une couleur légèrement jaune à grise. Polyvalent, facile à teindre et d’un grain régulier, ce bois trouve sa place dans toute cuisine, qu’elle soit d’allure moderne ou plutôt traditionnelle.

Le pin est l’essence de bois la plus abordable, mais aussi la plus fragile. Avec ses nœuds apparents, il confère un aspect rustique au décor. Attention : il est sujet aux égratignures et aux bosses.

Pour un look riche, l’acajou est l’essence toute désignée. Sa belle couleur rougeâtre et son grain régulier auquel s’entremêle de légères marbrures en font un matériau de choix.

D’un grain apparent, le noyer prend des teintes variant du brun foncé au noir légèrement pourpré. Cette essence de bois est réputée pour le lustre qu’elle gagne avec les années.

Le chêne est utilisé depuis de nombreuses années dans la construction d’armoires. Ce bois au grain apparent est résistant et durable, vieillit bien et donne un look champêtre au décor.

Si vous optez pour du bois, vous aurez à en choisir le type de fini entre le bois naturel, le bois teint, le glacis et le bois peint.

Si vous optez pour du bois naturel, cela ne veut pas dire que vos armoires auront été laissées complètement à nu. Elles auront été traitées avec un vernis pouvant les protéger d’éventuels dommages, des taches, de l’humidité et des rayons du soleil, mais elles conserveront la teinte d’origine de l’essence de bois que vous aurez choisie.

Vous pouvez aussi choisir du bois teint. Ce procédé ajoute de la couleur au bois sans en masquer la beauté du grain. Il existe une palette quasi infinie de teintes pouvant s’harmoniser avec votre décor et conférant à votre cuisine le style que vous recherchez. Une fois le bo
is teint, le fabricant utilise un vernis pour protéger le bois et la couleur. Ce vernis peut être brillant, satiné ou mat.

Si vous cherchez à obtenir des effets spéciaux, vous pourrez vous tourner vers les glacis. Le glacis peut être teinté de la couleur du choix et est appliqué à la main sur du bois peint ou du bois teint. On l’utilise notamment pour créer des patines, donner un look d’antan aux armoires.

La peinture offre quant à elle une variété infinie de couleurs et permet un certain nombre d’effets spéciaux. On peut la choisir dans un fini lustré ou créer une illusion d’usure en la sablant tout en insistant dans les coins, les moulures et autour des poignées. C’est également avec la peinture que l’on peut obtenir des effets craquelés, encore dans les tendances cette année.

Peu importe l’essence de bois que vous aurez choisie pour la construction de vos armoires, vous devrez considérer un certain nombre d’avantages et d’inconvénients :

Avantages :

  • Valeur sûre : ne se démode pas, résistant, polyvalent, chaleureux
  • Peut être teint, verni, poncé ou repeint selon le goût du jour
  • Convient à tous les décors

Inconvénients :

  • Prix élevé, quoique le type de bois ainsi que le travail de sculpture influent le coût
  • Vulnérable à l’humidité.

Le placage de bois

Le placage de bois constitue une solution intéressante pour qui veut se prévaloir de la beauté du bois à un coût moindre. Attention cependant : comme il s’agit d’une feuille mince de bois collée sur une structure de contreplaqué, ce matériau est plus sujet aux dommages et est difficile à réparer. Une option tout de même intéressante pour les tablettes d’armoires dont les panneaux sont vitrés.

Avantages :

  • Moins coûteux que le bois massif
  • Plus résistant à l’humidité que le bois massif

Inconvénient :

  • Moins résistant aux cassures et aux égratignures que le bois massif.

L’acier inoxydable et les autres métaux

Au chapitre des nouveaux matériaux, l’acier inoxydable fait une entrée remarquée sur le marché. Il est monté sur une structure qui lui donne de la substance et qui évite les sonorités métalliques lors de l’ouverture et de la fermeture des panneaux.

Parmi les avantages que procurent les armoires d’acier inoxydable, notons qu’il s’agit d’un matériau écologique : il n’est pas toxique, il est recyclable et facile à nettoyer avec des produits qui ne sont pas chimiques. Soulignons également sa grande résistance à l’humidité et aux changements de température.

Si vous souhaitez apporter une touche unique à votre décor, vous pourriez également considérer des options comme les surfaces de cuivre ou de nickel brossé. Si l’acier inoxydable crée un effet de modernité, ces deux métaux apportent quant à eux chaleur et rusticité au décor, en plus de prendre une belle patine au fil du temps.

Avantages :

  • Très résistant à l’humidité et aux changements de température
  • Écologique
  • Donne une allure contemporaine et professionnelle au décor
  • Le cuivre et le nickel brossé confèrent de la chaleur au décor et vieillissent bien

Inconvénients :

  • Laisse paraître les égratignures et les taches de doigts, demande un nettoyage fréquent
  • Coûteux.

Le verre

Le verre est idéal pour alléger et éclaircir une cuisine entièrement faite d’armoires de bois. On l’utilise généralement sur les panneaux des armoires, en alternance avec d’autres matériaux, de façon à créer du rythme et refléter la lumière.

On choisira du verre clair pour mettre en valeur nos plus beaux éléments décoratifs. Cependant, il faut savoir que le verre clair laisse voir les empreintes de doigts… et le désordre ! Pour pallier ces deux difficultés, on peut aussi opter pour du verre givré, qui camoufle ces détails.

Avantages :

  • Réfléchit la lumière, donc éclaircit et agrandit la pièce
  • Permet de faire des variations dans les matériaux utilisés de manière à donner plus de rythme et plus de style
  • Met en valeur des articles de collection et des objets que l’on affectionne
  • Vaste choix de finis : givré, teinté, biseauté, coloré, etc.

Inconvénients :

  • Laisse paraître les traces de doigts et le désordre
  • Fragile.
shares