Les types de marteau

Le marteau est l’outil de base de tout bon coffre à outils. Cependant, bien que le marteau standard soit très polyvalent, il existe des tâches pour lesquelles il vaut mieux opter pour un outil spécialisé. Par exemple, on peut se servir de la panne du marteau comme arrache-clou ou pied de biche lors de travaux légers, mais si le travail devient trop exigeant, il est préférable d’utiliser un vrai arrache-clou.

Alors qu’on le croit indestructible, le marteau standard résiste pourtant mal aux impacts sur le métal. Pour de tels travaux (ex. : dégager des pièces rouillées, façonner le métal), on doit plutôt choisir un marteau de mécanicien, dont le métal plus mou absorbe les chocs. Et ce dernier n’est que l’un des nombreux marteaux spécialisés offerts sur le marché.

Les types de marteaux

Le marteau à panne courbée (de menuisier)

Ce type classique présente la meilleure courbure de panne pour arracher les clous, tirant parti au maximum de l’effet de levier. C’est un marteau d’usage général qui est indispensable au coffre à outils.

Le marteau à panne droite

Lorsque les clous à arracher sont trop près d’un mur ou d’un plafond, le manche du marteau à panne courbée nuira au travail. Le marteau à panne droite sera alors plus efficace dans cette situation, sans compter que la panne peut avoir d’autres usages (ex. : ciseau à bois).

Le marteau à gypse

Doté d’une surface bombée et finement texturée, ce marteau permet d’enfoncer des clous à gypse sans endommager ou défoncer le panneau, tout en améliorant la prise du composé à joints. Sa panne plate retire les clous facilement, sans altérer le panneau.

Le marteau de maçon (de briqueteur)

Outil spécialisé doté d’une lame pour tailler les briques et d’une surface de frappe pour les mettre en place. En outre, son métal est spécialement étudié pour un rendement maximal avec le type de matériaux utilisés en maçonnerie.

Le marteau de soudeur

Marteau polyvalent, conçu pour divers usages en soudure, dont entre autre déloger les amas indésirables, que ce soit avec sa surface de frappe ou sa pointe. C’est son métal plus « mou » que celui des marteaux standard qui le rend plus résistant aux forts impacts sur le métal.

Le marteau de couvreur

Conçu spécialement pour l’installation des bardeaux de toiture, il comprend une lame pour tailler les bardeaux d’asphalte ou de cèdre.

Le marteau de rembourreur

Marteau léger et aisément manoeuvrable, doté d’une extrémité aimantée pour tenir la tête du clou lors de la première frappe.

Le marteau à panne ronde (de mécanicien)

Celui-ci est conçu, à l’instar du marteau de soudeur, pour frapper les métaux. Sa panne ronde sert cependant à former le métal, ce que le marteau de soudeur ne peut faire. Il est aussi plus compact que ce dernier, lui permettant de se faufiler plus aisément dans les endroits exigus.

Le maillet

Marteau à tête en caoutchouc, utile lorsqu’on a besoin de frapper sans endommager, par exemple pour mettre en place des lattes de plancher ou des enjoliveurs de roues. Offert en noir, mais aussi en blanc, ce qui a l’avantage de ne pas tacher les surfaces frappées.

La masse

Fixée sur un long manche pour enfoncer des pieux ou sur un manche court pour frapper un ciseau à froid, la masse peut être utilisée sans crainte pour frapper le béton, le bois ou le métal.

shares