Scellant : mode d’emploi

Scellant

Bon nombre de problèmes que l’on attribue à un défaut du scellant sont causés en réalité par l’état de la surface avant l’application du produit ou par une mauvaise utilisation du produit. Ces problèmes se manifestent parfois au moment de l’application du produit, mais le plus souvent ils apparaissent beaucoup plus tard. Par exemple, lorsque les conditions de température ou d’humidité auront changé et que les matériaux auront subi des changements de dimensions. Les gens disent alors que « la maison a travaillé ». C’est pourquoi nous nous devons d’insister sur la préparation des surfaces.

Une surface propre

Les scellants sont appliqués sous forme de pâte sur la surface des matériaux. Il est important que les scellants demeurent collés à la surface et ce, malgré le mouvement des matériaux. Il est alors facile de comprendre que la surface doit être dans un état comme neuf, elle doit être saine, ferme et propre. Aucune matière ne doit contaminer la surface.

Si la surface n’est pas propre, le produit risque de se décoller à plus ou moins brève échéance en arrachant le contaminant. Par exemple, une application sur de la poussière se décollera en arrachant la poussière lorsqu’il y aura mouvement des matériaux.

Des contaminants qui empêchent l’adhérence

Il existe des matières qui empêchent l’adhérence des produits, tels la graisse, l’huile, le silicone, le créosote, le bitume, la cire, le savon ou la suie, et on doit obligatoirement les enlever.

Pour les mêmes raisons, la surface doit être exempte de toutes matières lâches ou étrangères, tels les sels d’efflorescence, la rouille et tout autre matériau faiblement accroché à la surface.

Dans le cas de produits à base de solvant, il est important que la surface soit exempte de toutes matières solubles dans les solvants, tel le bitume (asphalte).

Pour nettoyer la surface

Selon la surface à nettoyer et son état, divers nettoyants peuvent être utilisés, tel que l’indique le tableau plus bas.

Il est important de bien lire les instructions lorsqu’on utilise ces nettoyants pour prendre connaissance des dilutions requises, des modes d’application ainsi que des précautions à prendre.

Une fois le nettoyage terminé, il est habituellement requis d’effectuer un bon rinçage et d’assécher les surfaces.

Une surface sèche

La surface des matériaux devrait préférablement être sèche, même si certains adhésifs peuvent être appliqués sur des surfaces humides (vérifier la fiche technique du produit).

Si la surface n’est pas sèche, l’humidité qu’elle contient peut empêcher ou diminuer l’adhérence du produit. Même si le produit peut être appliqué sur des surfaces humides, une humidité excessive du matériau (plus de 20%, qui peut être vérifiée à l’aide d’un hydromètre) pourra effectuer des pressions sous le produit et occasionner du décollement.

Un bois scellé

Un scellant ne devrait jamais être appliqué sur un bois non scellé. En effet, l’eau qui peut entrer dans le bois non scellé pourrait aller par la suite attaquer et ramollir les fibres de bois qui se trouvent sous le scellant et éventuellement causer un décollement.

La compatibilité des matériaux et du scellant

Le manque d’adhérence sur certaines surfaces peut parfois être causé par une incompatibilité entre le scellant et le matériau. Il faut donc s’assurer, à l’aide de la fiche technique, que le produit s’applique sur les matériaux à sceller.

Quelques exemples de matériaux à éviter

Quelque matériaux sont à éviter, comme l’indique le tableau plus bas.

En suivant ces quelques consignes, vous serez certain que le scellant jouera réellement le rôle pour lequel il est conçu : scéller.

shares