L’entretien des plages de piscine; comment procéder ?

Complément indispensable de la piscine, la plage (la terrasse) est la partie la plus visible du bassin. Celle qui l’habille, celle qui lui donne tout son caractère, celle sans laquelle la piscine ne serait finalement qu’un simple bassin rempli d’eau. Pierre naturelle ou reconstituée, bois brut ou composite, béton ou résine… surfaces anti-dérapantes ou ingélives, traitements anti-tâches ou anti-UV… La gamme de produits destinée aux abords de piscine est sans limites.

Pavés, grandes dalles de style moyenâgeux ou moderne, lames longues ou courtes, margelles… Surfaces lisses ou veinées, avec ou sans empreinte… Formes carrées, rectangulaires ou arrondies… chaleureuses ou froides… Les solutions proposées par les fabricants, toutes esthétiques, s’adaptent à toutes les piscines.

La palette de couleur proposée est elle aussi à même de satisfaire tous les propriétaires de piscines : des couleurs les plus claires aux teintes les plus foncées, des plus naturelles aux plus minérales, des plus mates aux plus brillantes… les plages de piscine s’intègrent en toute harmonie à votre maison.

Les matériaux utilisés pour fabriquer des plages de piscine

Plus chaleureux, plus élégant, le bois amène sans conteste une touche conviviale à votre extérieur. Cependant, les fabricants comme Résineo se tournent de plus en plus vers des produits de substitution, tels que la résine, la céramique, ou encore la pierre reconstituée moulée, pour offrir des terrasses de caractère à leurs clients.

Les substituts au bois : que choisir ?

Entre le bois composite, la céramique ou encore la pierre reconstituée aspect bois, vous avez l’embarras du choix pour aménager la terrasse attenante à votre piscine.

Pierre reconstituée imitation bois

La pierre reconstituée présente plusieurs avantages. D’une durée de vie d’une cinquantaine d’années, elle se caractérise par ses propriétés antidérapantes. Fabriqué par réduction de la pierre en granulats liés de ciment ou de résine, insensible au froid et donc au gel, ce type de matériau est très simple à poser pour un résultat des plus naturels.

La céramique

La céramique imite le bois d’une manière très naturelle. Nécessitant peu d’entretien tout en offrant une large palette de coloris et de modèles, la céramique est une très belle alternative écologique au bois.

entretien plage piscine

Le bois composite

Idéal pour les plages de piscine, le bois composite apporte chaleur et générosité à votre extérieur. Composé de bois et de résine, il possède des propriétés antidérapantes exceptionnelles. Matière noble par excellence, le bois composite reprend parfaitement les caractéristiques d’un bois 100 % naturel, pour le plus grand plaisir de vos sens.

Comment entretenir les deck d’une piscine ?

Le véritable avantage avec les matériaux de substitution au bois est sans conteste l’entretien : contrairement au bois qui se détériore au fil des années et qui nécessite un entretien régulier, une matière comme la céramique par exemple est moins sujette aux aléas climatiques.

Nettoyage des plages en pierre reconstituée

Bien qu’avec le temps les dalles en pierre reconstituée se patinent, et malgré tous les traitements préventifs, les saletés vont finir par s’incruster. Pour éliminer les taches les plus courantes, le nettoyage avec un simple produit pour sol ou avec de l’eau savonneuse passée avec une brosse peut suffire.

Pour les taches les plus tenaces, il est possible de se servir d’un nettoyeur haute pression, mais attention, seulement sur la position mini ! Le nettoyeur haute pression permet de dégraisser, de désincruster et de décoller les saletés plus facilement sur la pierre reconstituée, à condition de ne pas dépasser les 20 bars de pression et de tenir l’appareil à une distance d’au moins 40 cm du dallage à nettoyer pour ne pas abîmer la pierre et les joints. Dans le cas contraire, vous allez être obligé de refaire vos joints… si ce n’est pire !

Ne jamais utiliser d’acide chlorhydrique, même dilué. En effet, l’acide attaque le ciment et risque de fragiliser vos dalles.

En préventif ou en curatif, vous pouvez aussi appliquer un traitement anti-mousse avec un rouleau ou un pulvérisateur pour désinfecter la margelle ou la dalle. Ce traitement fongicide et bactéricide va favoriser la lutte contre les lichens, les moisissures et les algues.

Si des taches de rouille apparaissent sur les dalles ou les margelles, dues à la proximité de fer forgé par exemple, de l’antirouille ménager pour tissus peut suffire. Quant aux fientes d’oiseaux, de l’eau de javel diluée à 2,6 % éliminera sans difficulté ces saletés tombées du ciel.

Entretien des plages de piscine en bois

Plusieurs types d’essences sont utilisés pour la construction des plages de piscine : bois semi-durables, imputrescibles ou composites. Les premiers, moins coûteux, sont des résineux (pins, douglas, mélèze…). Les seconds sont exotiques (teck, ipé du Brésil et cumaru).

Tous sont vulnérables aux ultraviolets. C’est d’autant plus problématique que les piscines sont souvent orientées au sud. Avec le temps, les lames de bois auront tendance à avoir un aspect grisâtre. Mousses, lichens, champignons et taches de pollution les rendent glissantes.

Autre problème, ces agressions contre le bois entraînent la formation d’échardes. Les résineux – souvent plus noueux – y sont particulièrement vulnérables.

Les bois composites sont plus résistants à ces inconvénients. Ils se teignent moins en gris, grâce à leurs colorants. Les couches de plastique suppriment tout risque d’écharde. Mais eux aussi subissent les affres du temps. Protection et entretien sont donc nécessaires.

Avant tout, il est important de nettoyer les plages en bois, une à deux fois par an. L’opération est la même que pour une terrasse. Un passage au jet d’eau suffit. On évite ainsi les risques de glissades impromptues. Ceux qui aiment un bois grisé par le temps peuvent s’en contenter.

Pour les autres, il est possible d’aller plus loin. Le bois peut être protégé et nourri. Inutile de vernir un deck : les essences doivent respirer. Les espaces entre les lames de bois leur permettent de se gorger d’eau, de s’aérer et de se rétracter. Le vernis est donc contre-productif.

L’opération la plus efficace nécessite l’application de deux produits. Le dégriseur nettoie le bois. Il supprime sa couche grise et réhabilite les remontées tanniques. Ce produit a la forme d’une poudre à dissoudre dans l’eau.

Le saturateur alimente les lames de deck. Il protège (notamment avec un filtre anti-ultraviolet), permet de retrouver une partie des couleurs d’origine et de retarder une nouvelle décoloration du bois.

Ce dernier produit est efficace pour toutes les essences utilisées pour bâtir les decks de piscine. Mais il l’est d’autant plus pour les bois exotiques. Ceux-ci retrouvent ainsi une partie de leurs couleurs d’origine.

Comment appliquer une protection de plage de piscine en bois ?

Cette protection du bois doit être exécutée en quatre temps :

  1. Après avoir nettoyé les plages, on les passe au dégriseur. Ce produit est appliqué à l’aide d’un balai-brosse.
  2. Ensuite, on brosse énergiquement la surface traitée avec une brosse dure. Les taches disparaissent peu à peu. Mais attention, les brosses métalliques sont à proscrire !
  3. Puis on rince l’ensemble à grande eau. Les lames de bois doivent être entièrement sèches avant de poursuivre.
  4. Enfin, il ne reste plus qu’à passer le saturateur sur le deck autour de la piscine. Avec un rouleau, on l’applique en suivant les fibres du bois.

Notons que les dégriseurs sont communs à toutes les essences. Par contre, les saturateurs employés pour les bois imputrescibles ne sont pas les mêmes que pour les semi-durables.

Un bon entretien et un traitement consciencieux ne rallongent pas nécessairement la durée de vie d’une plage. Le semi-durable durera toujours une dizaine d’années, les imputrescibles, souvent plus de trente ans. Par contre, en nettoyant une plage de piscine en bois, on évitera qu’elle soit glissante.