Le chauffage électrique

chauffage électrique
À la seconde moitié du XX ième siècle, le chauffage électrique a doucement mais sûrement pris sa place pour des raisons économiques et pratiques détrônant les autres modes de chauffage. Lors d’une rénovation d’une maison ou d’un logement, le chauffage électrique offre une approche simple, économique et propre grâce aux multiples techniques qui offrent des solutions selon chaque habitation et chaque pièce de la maison. Le chauffage peut représenter environ 15% du budget familial donc il importe de faire un choix judicieux lorsqu’on choisit un appareil de chauffage électrique.

La chaudiere électrique

Il existe plusieurs modèles de chaudière électrique. Parmi ses caractéristiques, notons :

  • Elles sont propres
  • Efficaces
  • Silencieuses
  • Compactes
  • Ne nécessitent pas de conduits d’évacuation
  • Moins chères à l’installation
  • Nécessitent très peu d’entretien (pas de ramonage)
  • En général le prix des chaudières électriques est bas
  • Elles consomment énormément d’électricité
  • Peuvent équiper les radiateurs ou planchers chauffants
  • La chaudière électrique est une bonne alternative si votre maison n’est pas reliée au gaz de ville
  • Les plus petites, de 4 à 12 kW sont murales alors que les modèles plus puissants sont au sol.

Une habitation d’environ 80m2 nécessitera une chaudière électrique d’une puissance de 30-40 kW. L’investissement initial est d’environ 4-6000 € pour les radiateurs et la chaudière. Le coût annuel d’utilisation sera environ 1500 à 2500€.

Le radiateur électrique

On distingue trois types de radiateur électrique :

Le chauffage électrique par rayonnement : Ce type de radiateur chauffe une masse qui émet un rayonnement infrarouge. On utilise des infrarouges à haute fréquence pour fournir rapidement un appoint de chaleur très localisé. Les infrarouges basse fréquence chauffent le corps et les vêtements sans chauffer l’air. Ainsi l’air ambiant demeure frais sans se dessécher. On obtient ainsi un excellent confort à température ambiante réduite.

Le chauffage électrique par convection : Cette méthode consiste à chauffer l’air ambiant et maintenir la température désirée. Lors de sa mise en marche, une résistance située dans la partie inférieure de l’appareil commence à chauffer et à produire une chaleur qui est transportée par les mouvements de l’air. Toutefois, ce type de radiateur produit un air sec. Par conséquent on le réserve pour un chauffage d’appoint.

Le chauffage électrique par accumulation : Ce radiateur relativement puissant peut aisément chauffer des pièces de grandes dimensions. Il renferme un noyau en briques qui accumule la chaleur. Étant donné que la température produite est d’environ 800 degrés Celsius, le noyau est entouré d’un isolant afin de limiter la température des parois du radiateur. Il procure des économies en fonctionnant la nuit pendant neuf heures au tarif « heures creuses » procurant l’énergie nécessaire au chauffage pour une journée entière.

Le chauffe eau électrique

On retrouve plusieurs types de chauffe-eau électrique permettant de satisfaire les besoins de chaque logement :

  • Le chauffe eau instantané qui chauffe l’eau au fur et à mesure des besoins. Sa capacité lui permet d’alimenter seulement un utilisateur. Donc dans une maison, ce type de chauffe eau pourrait alimenter une douche ou un lave-linge mais pas les deux simultanément.
  • Le chauffe eau à accumulation qui offre une bonne alimentation pour les besoins quotidiens d’une maison, étant donné qu’on peut trouver des grosseurs variant entre 75 et 450 litres.
  • Le chauffe eau à double allure semblable au précédent mais doté d’un élément chauffant supplémentaire qui permet de produire très rapidement de l’eau chaude.
  • Le chauffe eau à capacité réduite de petite capacité (moins de 30 litres) qui sert d’appoint à un plus appareil qui ne suffirait pas aux besoins de la maison.

La température idéale de l’eau chaude se situe entre 60 et 65 degrés C Lors d’une construction neuve ou d’une rénovation, il faut minimiser la distance à 8 mètres entre le chauffe eau et les points d’utilisation dans le but de minimiser les pertes de chaleur et d’énergie. De plus il est recommandé d’isoler les tuyaux d’eau chaude afin de conserver sa température idéale. Si la distance dépasse 8 mètres, on recommande d’adjoindre un second chauffe eau situé près du point d’utilisation. Finalement, si on est assujetti à un tarif « heures creuses » on devra s’assurer que le chauffe eau fonctionne seulement dans des périodes moins dispendieuses.

shares