Les revêtements de sol stratifiés

revêtements de sol stratifiés

Grâce à la diversité des motifs et des coloris disponibles, le choix d’un sol stratifié permet toutes les audaces. Résistantes aux chocs et aux taches, accessibles et faciles à poser, les différentes gammes peuvent être installées dans toutes les pièces de la maison.

1- Apparus sur le marché dans les années 90, les revêtements de sol stratifiés sont composés de différentes couches de composants d’origine naturelle, principalement des particules de bois, de papier et de résine. Différents procédés qui conjuguent l’action de la chaleur et de la pression solidarisent les différentes strates et confèrent au produit ses performances en matière de longévité et de résistance.

2- Différents types de sous-couches sont destinés à renforcer l’isolation acoustique et thermique en fonction de la qualité du sol ou de situations particulières, comme le chauffage au sol.

3- Très faciles à poser, les stratifiés sont vendus sous forme de lames avec rainures et languettes, semblables à celles des parquets dits flottants. Pour ajouter une touche d’originalité et jouer avec les effets de trompe-l’œil, il existe des motifs adhésifs, proposés sous forme de bandes pour les longueurs et de carrés pour les angles. En guise de finition, des accessoires tels que plinthes ou barres de seuil peuvent être assortis à la gamme choisie.

4- Tous les revêtements de sol stratifiés doivent indiquer clairement leur classification d’usage, établie selon les critères de la norme européenne EN 685. Les six classes sont représentées par des symboles et associées à un nombre à deux chiffres. Le premier indique le type d’usage, selon que le produit est destiné aux habitations (2) ou aux locaux commerciaux (3). Le second chiffre définit le degré de résistance : modéré (1), général (2) ou élevé (3). Les produits qui satisfont aux exigences de cette norme se voient attribuer la référence NF EN 13 329.

shares