Les vidages et l’évacuation des eaux usées

évacuation et vidage
Douche, bain, vaisselle produisent des eaux usées qu’il s’agit d’évacuer dans les règles de l’art et le plus silencieusement possible. De multiples solutions de vidage et d’évacuation sont proposées en fonction des modèles de sanitaires, mais aussi de la place dont on dispose.

Vidage évacuation : les bases du confort dans la maison

Les eaux usées (EU) sont les eaux issues des appareils ménagers et de la salle de bain. Grâce au système de vidage, ces eaux rejoignent les tuyaux d’évacuation connectés au tout à l’égout ou à une fosse toutes-eaux.

Pour un même sanitaire, les éléments de vidage se raccordent les uns aux autres : le trop-plein évacue un excès d’eau, la bonde permet de contrôler le remplissage et le siphon interdit aux mauvaises odeurs et aux bactéries de remonter par la tuyauterie. Système de vidage et conduit d’évacuation sont solidarisés par jointement.

Les eaux usées contiennent généralement des eaux très chaudes, des détergents ou des produits phytosanitaires. Les systèmes de vidage et d’évacuation doivent donc résister à toutes ces agressions. D’où les normes NF EN 274-1 et 274-3 qui estampillent les vidages de qualité.

Des règles sanitaires très strictes, édictées par le Règlement sanitaire départemental, précisent comment doit être organisé un réseau d’évacuation. Les règles de base sont les suivantes :

– le système d’évacuation des eaux usées doit respecter une pente d’au moins deux centimètres de dénivelé par mètre de canalisation ;

– le système de vidage de toute installation domestique doit être facile d’accès afin de permettre d’éventuels débouchages et réparations. Pour une baignoire, par exemple, une trappe de visite doit être installée sur l’habillage.

shares