Une clôture qui se tient debout , en quatre étapes faciles!

Quatre étapes faciles pour la mise en place d’une clôture:

1. Verser d’abord du gravier au fond du trou sur une épaisseur d’au moins 6 po, ce qui assurera un bon drainage. Le béton prémélangé est idéal pour ce genre d’application. Naturellement, un mélangeur à béton électrique simplifie et accélère grandement la tâche. Placez le poteau au centre du trou et faites-le excéder de 5 pi au-dessus du niveau du sol. Remplissez le trou de béton, en maintenant toujours le poteau avec les mains pour éviter qu’il bouge.

clôture

2. Avec un niveau de coin, vous pouvez vérifier simultanément si le poteau est d’aplomb dans les deux sens. Une fois l’aplomb vérifié, vissez les étais au poteau par l’intermédiaire d’un collet de bois. Pourquoi un collet? Parce qu’il ne faut pas percer les poteaux. Il est important d’utiliser des vis et non des clous lors de la mise en place des étais, pour ne pas ébranler les poteaux. Le béton a besoin de 24 heures de séchage pour avoir une prise solide sur les poteaux. Il faut donc maintenir les poteaux avec des étais temporaires disposés dans les deux axes.

clôture

3. Truc: comment avons-nous fixé les poteaux à la même hauteur? À partir de la tête du premier poteau installé, nous avons tendu une corde de repère permettant d’ajuster la hauteur des poteaux suivants. Une fois le béton séché, enlevez les étais de bois et installez les sections préalablement assemblées. Il suffit d’insérer un des côtés dans le poteau, puis l’autre côté. Une fois en place, insérez les vis directement dans le poteau.

clôture

4. La clôture, ici en aluminium ajourée, nous protège, délimite le terrain avec élégance, dégage la vue et offre de nouvelles possibilités d’aménagement paysager.

clôture

shares