Les bulbes vivaces

Fidèles ambassadrices du printemps, ces plantes à floraison hâtive annoncent le retour du soleil et du beau temps année après année.

Qu’est-ce qu’une plante à bulbe ?

Le bulbe est constitué de racines souterraines charnues dans lesquelles sont emmagasinée les sources nutritives qui servent à reconstituer chaque année les parties aériennes de la plante.

Donc toutes les plantes qui sont aussi pourvues d’un organe souterrain charnu qui ramasse des réserves afin de leur permettre de se développer l’année suivante sont qualifiées de plantes à bulbes.

On retrouve donc aussi sous l’appellation de plantes à bulbe :

  • Le vrai bulbe
  • Les cormus
  • Les rhizomes
  • Les tubercules
  • Les racines tubéreuses

Parce que les organes assument la même fonction que le bulbe, même s’ils n’ont pas la même forme.

Les différents bulbes

  • Le vrai bulbe
  • Les cormus Le cormus ressemble au vrai bulbe, mais il est généralement de forme plus arrondie, et contrairement au vrai bulbe, le cormus se dessèche pendant la floraison. Donc un nouveau cormus se développe sur le précédent.
  • Les rhizomes Les rhizomes ont une forme allongée. Ils se développent avec les années mais ne produisent pas de rejetons. De plus, ils ne possèdent pas de tunique.
  • Les tubercules Les tubercules sont généralement aplatis. Il grossissent au fil des ans sans produire de rejetons. De plus, ils ne possèdent pas de tunique.
  • Les racines tubéreuses Les racines tubéreuses sont constituées de plusieurs racines renforcées. Les bourgeons se développent à l’endroit où l’ancienne tige était issue. Les racines se développent pendant la période végétative de la plante.

Des bulbes rustiques

Les tulipes, les jacinthes et les autres plantes à bulbe vivace ont la particularité de produire un bulbe ou un corme pouvant résister aux froids hivernaux.

La plantation des bulbes vivaces se fait en automne (de la fin de septembre au début de novembre) afin que les bulbes s’enracinent avant le gel du sol. Vous les trouverez donc chez votre marchand dès la fin de l’été. Leurs magnifiques fleurs vous émerveilleront alors dès le printemps suivant.

L’utilisation au jardin

  • Comme pour les vivaces et les annuelles, les bulbes sont regroupés en tenant compte de la hauteur des plants, de la couleur des fleurs et des périodes de floraison.
  • Par un choix judicieux des différents bulbes vivaces, nous pouvons concentrer les floraisons à la même période ou au contraire les étaler à partir de la fonte des neiges, avec les fameux perce-neige, jusqu’à la fin de juin avec l’ail géant, et même jusqu’en juillet, grâce aux lys.
  • Les bulbes vivaces peuvent être regroupés dans une plate-bande qui leur est réservée. Dans ce cas, des annuelles les remplaceront après la floraison.
  • Les bulbes se plantent également en association avec les vivaces et les arbustes, et même à travers les plantes couvre-sol.
  • Les rocailles conviennent parfaitement aux bulbes vivaces.
  • La plantation en îlots d’au moins 12 à 20 bulbes d’une même couleur donne un meilleur effet visuel qu’une plantation sur une seule rangée ou un mélange de couleurs.
  • Les petits bulbes à floraison hâtive, comme les crocus et les scilles, fleurissent joliment les pelouses. Il suffit de les planter par petits groupes irréguliers avec un plantoir à bulbes. L’effet est particulièrement attrayant au pied des arbres.
  • Les narcisses, les anémones et les scilles peuvent former, avec le temps, de grands tapis colorés d’apparence naturelle dans les sous-bois et les bosquets.

L’entretien

  • Certains bulbes, comme les tulipes, peuvent être déterrés, divisés et replantés lorsque leur feuillage est jauni, à toutes les années ou aux deux à trois ans. Ils conserveront plus longtemps leur capacité à fleurir.
  • Les anémones, les narcisses ainsi que les scilles, les crocus et les muscaris laissés en terre se multiplient par les semences pour former des grandes colonies.
  • Il est conseillé d’enlever les fleurs fanées pour que les bulbes ne s’épuisent pas et entrent plus rapidement en dormance.
  • Plusieurs jardiniers préfèrent enlever les bulbes après la floraison et replanter de nouveaux sujets à l’automne.
  • Le forçage de certains bulbes permet de provoquer la floraison à l’intérieur en plein hiver. Les centres-jardins offrent des potées de bulbes vivaces prêts à fleurir qu’il faut garder dans un endroit frais afin de prolonger la floraison.

La plantation des bulbes vivaces

  • Planter les bulbes vivaces entre la fin de septembre et le début de novembre. Ameublir le sol, y incorporer du compost de crevettes et de la poudre d’os ou utiliser un engrais granulaire pour plantes à bulbes. S’assurer que le sol est bien drainé.
  • Creuser une fosse à la profondeur désirée et y déposer les bulbes la pointe vers le haut
  • Disposer les bulbes en quinconce et les regrouper par variétés en ilôt.
  • Recouvrir les bulbes de terre jusqu’au niveau du sol et arroser généreusement.
  • Étendre un paillis organique comme des écales de cacao sur les endroits dénudés durant l’hiver afin de protéger les bulbes.

Participez au printemps en plantant des plantes à bulbes vivaces !