Pour bien fleurir son jardin

fleurir le jardin

Que le dessin de votre jardin soit strict ou que vous lui ayez donné un air sauvage, pensez à harmoniser les couleurs des fleurs entre elles. Les associations doivent être douces à la vue, sans oppositions choquantes de coloris criards. Les tons pastel sont très romantiques.

C’est le côté le plus agréable de l’aménagement. Avec les fleurs, vous apportez la vie dans votre jardin. En associant les couleurs des corolles, les formes, les textures des feuillages aussi, vous créez des décors qui changent selon les mois, l’éclairage du jour ou l’angle sous lequel on regarde le jardin. Pour que l’effet soit maximum, ces fleurs doivent être regroupées en massifs bien organisés, même s’il convient de garder un aspect un peu sauvage et désordonné qui fait le charme du naturel.

Dans votre jardin, créez des massifs de fleurs annuelles (bulbes printaniers, sauge, oeillet d’Inde, pétunias, amaranthe, bidens), et d’autres de vivaces (benoîte printanière, delphinium et fuchsia d’été, aster d’automne). Cet agencement permet d’avoir un jardin en perpétuelle évolution sans qu’il soit, à aucun moment de l’année, défleuri.

Côté formes, tout est permis pour que les contours soient en harmonie avec le tracé général du jardin. Lorsque le jardin est très structuré, ou si vous avez des allées rectilignes ou encore quand il est adossé à une terrasse rectangulaire, il est logique de donner au massif un tracé régulier. Ceci ne vous empêche par, pour autant, de dessiner un cercle ou une ellipse, lorsque ce massif n’est pas accolé à une construction. Par contre, les formes souples accompagneront des circulations curvilignes ou souligneront des massifs d’arbustes en périphérie de jardin.

Sachez que les plantes spectaculaires par leur forme ou leur hauteur (rhéum, euphorbe, acanthe) et très colorées attirent facilement l’oeil. Vous avez donc tout intérêt à les placer en fond de massif, notamment lorsqu’il est vu en perspective. De même, certaines couleurs sont plus attractives que d’autres : les tons clairs comme ceux d’une valériane blanche ou d’une campanule rose sont à situer à l’arrière tandis que les tonalités vives d’une sauge écarlate ou d’une achillée jaune d’or seront plutôt installées sur le devant. En ce qui concerne la superficie d’un massif floral, tout est question de l’effet que l’on veut donner. Pour avoir une vision globale des plantations, la longueur ne doit pas être supérieure au double de la distance entre le massif et le point de recul le plus éloigné.

Harmonisez les couleurs. Evitez les mélanges, procédez plutôt par taches. Ne plantez pas en lignes (sauf parfois en bordure) ou en quinconce, mais répartissez les plants en pensant à leur développement futur pour qu’ils ne se gênent pas durant leur croissance. Les étiquettes sur les plants et les ouvrages consacrés au jardinage donnent les dimensions de ces plantes. Tenez-en compte pour établir votre plan de plantation.

Pensez à bien humidifier la motte des plantes fleuries avant de les installer dans le massif. Arrosez-les la veille ou laissez-les tremper dans de l’eau. Le terreau est bien mouillé lorsque plus aucune bulle d’air ne s’en échappe.

Avez-vous le temps ? Il est un point important auquel vous devez songer lorsque vous aménagez votre jardin : c’est le temps dont vous disposez pour l’entretien. Inutile de vouloir un parc botanique, avec une multitude d’espèces et des massifs à profusion, si vous n’avez que deux ou trois heures par semaine à consacrer à la tonte, au nettoyage des fleurs fanées, aux tailles obligatoires, à l’arrosage, au binage des massifs, etc. Réalisez donc un jardin à la mesure de vos moyens, c’est-à-dire de votre disponibilité et de votre envie de jardiner.

Evitez le potager si vous ne pouvez y être quotidiennement. Les légumes ont besoin d’une présence journalière pour être arrosés, binés, tuteurés, pincés, récoltés. ..Ou bien contentez-vous de quelques pieds de tomates, d’une dizaine de plants de salades et d’une planche de plantes condimentaires, qui ne vous prendront que quelques minutes sur votre temps de loisir. De même, plantez de préférence des rosiers aux vivaces. Ils demandent beaucoup moins d’entretien, mais procurent autant de plaisir visuel.

Enfin, choisissez des espèces rustiques, solides, qui poussent toutes seules et qui n’ont besoin de votre visite que quelques fois par an. Rassurez-vous, elles sont très nombreuses et n’ont rien à envier en beauté à celles qui sont moins courantes mais qui personnaliseront, peut-être, un peu plus votre carré de nature.